X Men: Days of Future Past : la critique

Publié le par mr-edward

Réalisé par Bryan Singer

Avec James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Hugh Jackman, Patrick Steward, Ian McKellen, Ellen Page, Peter Dinklage, Nicolas Hoult, Omar Sy....

Genre : Science-Fiction, Action.

Sortie : 21 mai 2014.

Histoire : Les X-Men envoient un de leurs hommes, Wolverine, dans le passé afin de rectifier un événement qui pourrait décider de l'avenir de la coopération humano-mutante et de la survie de ces deux espèces.

Introduction...

« Et nous serons heureux ici-bas et au cours de ce voyage de mille ans que nous venons de raconter »

C’est par cette phrase que se termine « LA REPUBLIQUE, LIVRE X » de Platon dont nous n’allons pas parler dans cette critique. En effet, comme le titre de l’article l’indique, nous allons traiter du film X-Men : Days of Future Past. Etonnant de ma part ?! Bien sûr que non. Lorsqu’il est question de gens en collant, vous savez que je ne suis pas loin. Et si j’ai laissé ma place de spécialiste du collant, l’espace d’une critique, à Hunter Arrow pour The Amazing Spider-man 2, je ne suis pas prêt de lâcher mon trône.

D'ailleurs, saviez-vous que le Nylon a été inventé en 1938, par la firme Du Pont de Nemours ? En effet, le Nylon est l’un des composants principal du collant. Intéressant n’est-ce pas ?

Mais nous ne sommes pas là pour approfondir le sujet. Non, dans cet article, il sera question de mutants, de voyage dans le passé et dans le futur, de problème de cohérence et bien plus encore…

Verdict...

X-Men : Days of Future Past pour Bryan Singer, est une très belle occasion pour reprendre les rênes de la franchise cinématographique X-Men, après avoir laissé les commandes au tâcheron Brett Ratner pour un médiocre 3ème volet : X-Men : L’affrontement final ; ainsi qu’au très bon Matthew Vaughn pour un reboot de la franchise qui n’en est pas vraiment un : X-Men : First Class.

L’action de ce nouveau volet se situe après les évènements de L’affrontement final, ainsi que après ceux de First. En 2023, les espèces humaines et mutantes ont été décimées par d’impitoyables robots nommés « Sentinelles ». Les survivants s’organisent comme ils peuvent. Dans un ultime effort pour changer le cours tragiques des évènements, le professeur Xavier (Patrick Steward) et Magnéto (Ian McKellen) décident, grâce aux dons de Kitty Pride (Ellen Page), de renvoyer Wolverine (Hugh Jackman) dans son propre corps en 1973. Il doit les retrouver et trouver un moyen d’empêcher que ce futur existe. Autrement dit, Days of Future Past peut être qualifié d’entrequel. Ainsi, Singer devait mélanger ces 2 univers en arrivant à expliquer les incohérences existantes. La timeline de la saga X-Men ayant quelques « problèmes », certains cités et expliqués dans le très bon article d’Hunter Arrow : La Parole à la Défense : X-Men : First Class (cliquer sur le titre vous amènera sur l’article en question).

Autant vous le dire tout de suite, ceux qui râlaient déjà de ces incohérences ne risquent pas de se calmer. C’est un bordel sans nom. Si vous prenez DOFP comme la suite directe de First Class, sans tenir compte des autres films, ça tient la route, mais vu que le film fait tout pour s’y rattacher, d’autres incohérences viennent s’échouer sur une plage déjà bien remplis de ce type de problèmes. Et du coup, on ne sait pas vraiment comment prendre le film par rapport à la chronologie X-Men. Bien que le First Class soit excellent, on ne peut nier le fait que c’est celui qui met le plus à mal cette timeline, étant donné qu'il a été pensé, scénarisé et réalisé comme un reboot. J’ai bien conscience d’être assez vague dans mes propos, mais étant donné que je ne souhaite pas vous spoiler le film, c’est difficile pour moi de rentrer plus en détails, dans ce qui peut être considéré comme la plus grosse erreur du film.

Pour autant, le film n’est pas bourré de mille et une incohérences vis-à-vis des autres volets X-Men, mais ceux-ci sont assez visibles pour ne pas passer à côté. Mais en bon aveugle que je suis, j’ai réussi à passer outre, enfin, je devrais plutôt dire que je ne les avais pas vu, Hunter Arrow fut là pour me les énumérer. Ce qui est aussi frustrant, c’est de sentir que les scénaristes et Bryan Singer n’ont, semble-t-il, même pas souhaité répondre à ces incohérences. Une phrase aurait suffit. Malgré tout, et fort heureusement, le film est cohérent avec lui-même, et c’est déjà pas mal.

Mais alors, est-il bon ou pas ? Oui, il est très bon, c’est un excellent divertissement. Je ne dirais pas que c’est le meilleur film X-Men, même si personnellement c’est celui que je préfère. Il est malheureusement trop imparfait, scénaristiquement parlant, pour être considérer comme le meilleur film de la franchise. X-Men : Days of Future Past assure le spectacle lors de scènes d’actions très maîtrisées et assez jouissives à regarder. Le film ne souffre d’aucunes baisses de régimes. Le côté cheap dans certains effets spéciaux de First Class a disparu. Singer connaît l’univers et arrive toujours, à nous présenter d’excellentes trouvailles. La scène avec Vif-Argent en est le meilleur exemple.

Le scénario de DOFP n’est pas seulement cohérent dans sa structure, il est assez bon. Les thèmes du film sont différents des premiers X-Men de Singer où ceux-ci abordaient la question de l’acceptation des mutants dans notre société et de comment ils étaient perçus. Il y avait d’ailleurs, clairement un parallèle à faire avec la cause homosexuelle. Dans Days of Future Past, c’est une « évolution » par rapport à un thème abordé dans First Class. En effet, dans First Class, il était question de l’acceptation de soi, de comment vivre avec le « pouvoir mutant » que l’on détenait. Il y avait aussi l’opposition entre Xavier et Magnéto qui avaient une perception diamétralement opposée du positionnement des mutants dans la société. Xavier est plus pour une solution pacifiste, une cohabitation avec les humains, alors que Magnéto est plus un adepte de la violence et ne croit pas en cette cohabitation. Dans DOFP, il est question, dans la partie se déroulant dans les années 70, d’arborer fièrement que ce sont des mutants, et comme le pense Magnéto, que les humains doivent avoir peur d’eux. Et ce même si les scènes dans le futur, entre Xavier et Magnéto, au niveau de leur relation, sont rares. Il suffit d’une scène pour comprendre leurs points de vue, ce qu’ils sont devenus et ce qu’ils pensent de tout ce qui s’est passé, sans de longues tirades.

Le film possède pas mal de scènes assez émouvantes, sans que cela fasse tâche ou ne tombe dans le pathos. Ce qui aide c’est bien évidemment, et logiquement, l’interprétation des différents acteurs du casting. Même s’il n’y a que Wolverine comme dénominateur commun entre les « survivants » du casting de First Class (James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Nicolas Hoult…) et ceux des premiers films (Hugh Jackman, Patrick Steward, Ian McKellen, Ellen Page, Halle Berry…), et qu’ils n’ont pratiquement aucune scène en commun, sauf une excellente dont je ne dirais rien. Il y a une certaine homogénéité qui se fait. Même les nouveaux venus, se fondent parfaitement (Peter Dinklage, Omar Sy, Evan Peters…). On pourra d’ailleurs reprocher de ne pas assez les voir, surtout le personnage de Bolivar Tarsk (Peter Dinklage) qui est très important à l’histoire. quant à Omar Sy, il ne fait pas tâche et tient son rôle.

Autre reproche qui pourrait être fait, c’est au niveau de l’univers apocalyptique de 2023 et de son design, c’est très sommaire et pas assez détaillé. Certes, il y a une uniformisation dû aux évènements qui se sont déroulés, mais c’est très terne, et les vaisseaux des Sentinelles ressemblent plus à des box internet qu’à autres choses.

Mais malgré les reproches que l’on peut faire et que j’ai mis plus en avant dans cet article, le film est excellent. C’est bon de le rappeler. C’est peut-être idiot de dire cela, mais c’est un film de pur divertissement. Il a des défauts, mais ceux-ci ne sont pas handicapants quand à l’appréciation du film. C’est plus au niveau de la cohérence vis-à-vis des autres films. Le reste c’est du solide, les acteurs sont imprégnés de leur rôle, la relation entre chacun (surtout entre Mystique, Xavier et Magnéto) est intéressante et assez fouillée. Il y a une excellente mise en scène avec de très beaux plans. Des clins d’œil sympas et bien incorporés, qui ne gênent pas ceux qui ne connaissent pas l’univers ou les films. C’est assez drôle. Il y a quand même des réponses qui sont donnés à des questions qui restaient en suspens, mais comme je suis une raclure de bidet, je ne vous dirais pas lesquelles.

Au niveau du voyage dans le temps, le film a sa propre logique et est cohérent par rapport à ce qu’il raconte. Cela ne rajoute pas une complexité inutile. Singer a voulu faire simple, et ça fonctionne. Pour rappel, dans les comics, c’est Kitty Pride et non Wolverine qui retourne dans le passé, mais l’explication donnée est crédible. Et de ce fait, la structure du film n'est pas alambiqué, là dessus Singer a bien géré son affaire.

Pour conclure,

X-Men : Days of Future Past est un agréable divertissement. Même si beaucoup de questions ne trouvent pas de réponses, et même si des incohérences vis-à-vis de la saga X-Men sont rajoutées, le scénario est bon et solide. Le film est excellent et nous fait passer un agréable moment devant. Il aurait peut-être pu être mieux en réellement bouclant la boucle, bien que l’idée de fin soit intéressante, mais il est dans les meilleurs de la saga. Vivement X-Men : Apocalypse en 2016.

X Men: Days of Future Past : la critique

Publié dans Sorties Ciné

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yoyo114 29/10/2013 20:10

Je ne savais pas que c'était Bryan Singer qui réalisait les X-Men. Du coup je vais m'y intéresser.
Le réalisateur de Usual Suspects, quoi. Certes, c'est un film un peu surestimé, mais d'un haut niveau en terme de mise en scène !

Hunter Arrow 03/11/2013 14:49

X Men Origins est aussi mauvais qu'on peut le croire et plus encore. Si tu affirme que X Men First Class est une bouse (ce qui est ton avis et tu as le droit de le penser), tu ne peux pas, voir tu ne dois pas, voir tu ne peuois pas occulter les défauts de X Men Origins qui le pourrissent littéralement.

Ne pas aimer X Men First Class, ok. Mais à côté, pardonner X Men Origins pour sa merditude juste parce que ce serait "pas si mauvais" c'est juste complètement paradoxal.

mr-edward 02/11/2013 00:05

Yoyo : Nous sommes d'accord, mais qu'est-ce qui nous arrive ?

yoyo114 30/10/2013 17:34

Je suis d'accord avec Eddie, je ne sais pas si c'est très pertinent de mettre nos avis sur un trailer. Autant, que l'on fasse des critiques construites sur un film, c'est bien pour les lecteurs qui veulent savoir si ça vaut le déplacement au ciné. Autant, donner son ressenti sur une bande-annonce, je sais pas, ça fait un peu narcissique.

D'ailleurs, tout blog ne part-il pas d'un fond narcissique ? VASTE DEBAT !

mr-edward répond à Vivien propose 29/10/2013 23:29

A la base, lorsque je faisais les articles "news", je disais succinctement ce que je pensais de la bande-annonce, mais j'ai arrêté pour 2 raisons :

- je n'aime pas trop donner mon avis juste sur une bande-annonce.

- elle n'était pas plus commenté que maintenant.

En fait, j'ai voulu changer de formule pour justement débattre dans les commentaires.
Ce que je voulais, aussi faire, c'est de remplir les articles au fur et à mesure des nouvelles sur celui-ci, comme l'avait faire Yoyo avec Django Unchained, si vous pensez que c'est ce le bon choix, alors let's go pour faire ça.

mr-edward 29/10/2013 23:23

Vivien : Je ne suis pas d'accord avec toi concernant X-Men First Class. Le qualifier de bouse étant exagéré. Il n'est peut-être pas parfait et à des effets spéciaux parfois kitsch, mais il est très bon, je trouve.

Par contre je suis d'accord concernant le trailer qui est monté de manière étrange.

Vivien propose 29/10/2013 20:45

Sinon moi je propose de glisser des avis dans ces news, en effet elles paraissent un peu vides avec un copier-coller du résumé et du casting, je propose ainsi que chaque membre puisse mettre ce qu'il pense du trailer présenté en fin d'article.

Mais bon vous faites ce que vous voulez. Je suis gentil.

Vivien se demande 29/10/2013 20:43

N'empêche que je me demande où est-ce qu'ils ont pu avoir une machine à voyager dans le temps... Je veux dire, même dans la technologie X-Men, c'est un peu trop avancé...

Vivien 29/10/2013 20:39

Oui, mais il a seulement fait les deux premiers.

Mais c'est quand même les seuls qui sont vraiment très bons (pas vu le nouveau Wolverine).
X-Men 3 : Bouse
X-Men Origins Wolverine : Pas aussi mauvais qu'on veut le croire
X-Men First Class : Pas aussi bon qu'on veut le croire (bouse un peu aussi)

Moi, je veux bien voir ce que ce cher Bryan va faire avec ce truc, le trailer a un montage un peu trop anarchique mais il tente bien...