Les Gardiens de la Galaxie : le meilleur Marvel ?

Publié le par mr-edward

Réalisé par James Gunn (II).

Avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista, Lee Pace, Karen Gillan, Benicio Del Toro, John C. Reilly, Glen, Close, Vin Diesel (doublage Groot), Bradey Cooper (doublage Rocket), Michael Rooker, Djimon Hounsou...

Genre : Action, Science-Fiction.

Sortie : 13 août 2014.

Histoire : En 1988, alors que sa mère agonise dans une chambre d’hôpital, le jeune Peter Quill s'enfuit en pleur avant d'être aspiré dans un vaisseau spatial... 26 ans plus tard, il est devenu Star-Lord, un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance « fragile » avec quatre aliens disparates : Rocket Raccoon, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre et porteur d'arme de Rocket, l’énigmatique et mortelle Gamora, ainsi que Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat, aussi désespéré soit-il, pour sauver ce qui peut encore l’être…

PRESENTATION....

Appartenant à l’univers de Marvel Comics, Les Gardiens de la Galaxie est le nom de deux équipes de super-héros.

La première équipe est crée par le scénariste Arnold Drake et le dessinateur Gene Colan, elle apparaît pour la première fois dans le comic book Marvel Super-Heroes #18 en 1969. Elle est composée de Major Astro aka. Vance Astro, il est membre fondateur des New Warriors sous le nom de Justice et est la version future de Vance Astrovik, un personnage de l'univers Marvel actuel, Martinex T'naga, être cristallin de Pluton, Charlie-27, soldat de Jupiter et Yondu Udonta, alien à la peau bleue de Beta Centauri. D’autres membres les rejoindront au cours de leur aventure).

La deuxième équipe est crée par le scénariste Dan Abnett et le dessinateur Andy Lanning, elle apparaît pour la première fois dans le comic book Guardians of the Galaxy vol.2 en mai 2008, pendant le coss-over Annihilation Conquest. Guardians of the Galaxy est également le nom de trois séries de comic books qui ont débuté en 1990, 2008 et 2013. Elle est composée de Star-Lord, Rocket Raccoon, Groot, Mantis. A la fin du cross-over, ils sont rejoints par Adam Warlock, Drax le Destructeur, Gamora, Phyla-Vell (Quasar II).

Les personnages utilisés pour l’adaptation cinématographique correspondent à la deuxième équipe. Quelques changements sont tout de même apportés, dans le film Peter Quill (Star-Lord) est né dans les années 1980 puis est élevé par un groupe de voleurs appelé Les Ravageurs, à leur tête se trouve Yondu (membre des Gardiens de la Galaxie, dans les comics publiés dès 1969) et qui joue le rôle de père de substitution pour Peter Quill. Dans les comics, il est issu d’une mère humaine et d’un père alien, puis est désigné par des extraterrestres pour devenir le justicier intergalactique Star-Lord.

VERDICT...

A peine sorti depuis quelques jours et déjà les critiques sont dithyrambiques. Qualifié de « Meilleur film Marvel «  ou encore « Blockbuster de l’année 20014 »,  mes attentes sur Les Gardiens de la Galaxie augmentaient considérablement. Mais à la sortie de la séance du film, je dois avouer que celui-ci m’a fait me remettre en question sur mes critiques des autres films Marvel. En effet, je me suis demandé si je n’avais pas été trop coulant, laissant passer des défauts que je ne pardonne pas pour d’autres films,  au profit de l’argument « niveau divertissement cela assure ». Je voulais commencer cette critique en affirmant que Les Gardiens de la Galaxie est le meilleur film Marvel. Mais est-ce suffisant pour en faire un bon film ? Après tout, nous sommes à une époque où les films Marvel commencent à pulluler avec des projets qui s’entassent et qu’ils nous feront bouffer jusqu’en 2028 avec pratiquement 7 films par an. N’est-ce pas trop ? Il faut bien le dire, des films comme Iron Man 1er du nom, Captain America : First Avengers et Thor ont sensiblement la même structure scénaristique et narrative : présentation du héros et de l’univers pendant plus d’une heure et la dernière demi-heure, de l’action à tout-va. Alors voir ce schéma répété sur des dizaines de films Marvel, cela serait usant. Et si je me fais ce genre de réflexion, c’est qu’à la sortie du film, bien qu’ayant passé un agréable moment malgré des connards de gosses de merde ne comprenant pas le film et n’arrivant pas à fermer leur gueule, j’ai l’impression de ne pas avoir réussi à l’apprécier à sa juste valeur car il avait tout pour me plaire et il m‘a plu. Cela m’a fait le même effet devant le film Super, le 2ème film de James Gunn (II) et la deuxième fois je l’avais encore plus adoré.

Alors est-il bon ? Car finalement, ce qui compte n’est pas réellement mon avis mais la qualité du film. Et bien, p$tain ouais.  Est-ce le meilleur film Marvel ? Oh que oui. Si je devais faire un classement des films Marvel, il serait à la 1ère place, ensuite Avengers et ensuite Captain America : Le Soldat de L’Hiver. Est-ce le meilleur blockbuster 2014 ? Personnellement, je le mets au même niveau que Dawn Of The Planet Of The Apes, en haut du panier.

Je dois avouer que je déplore le manque de space opéra au cinéma, faisant des manifestations tout seul dans ma chambre à l’abri de tous. Alors quand j’ai entendu parler du projet Star Wars 7, j’étais plus que ravi, encore plus au vu des dernières nouveautés et du casting. Non, rassurez-vous ! Je ne me suis pas trompé de film. Si je cite Star Wars, c’est tout simplement parce que Les Gardiens de La Galaxie m’a beaucoup fait penser Star Wars, ainsi qu’au Star Trek version Abrams. Si quelqu’un me lit et qu’il connait quelqu’un ou quelque chose dans le milieu du cinéma ayant de l’influence, demandez-lui de faire plus de space opéra, car putain ! C’est toujours aussi jouissif à regarder, cela me ferait presque retourné en enfance à regarder Star Wars IV, V, VI (Hunter sort de ce corps). Et lorsque c’est réussit c’est encore mieux. Car il faut le dire, les bonnes critiques que ramasse Les Gardiens de la Galaxie ne sont pas volés. Le film est une réussite, de la SF de haute qualité. Un pur moment de plaisir. Je sais ce que vous vous dites : « Eh là mr-edward, tu nous sors souvent le même genre d’arguments pour les films Marvel », je n’ai qu’une chose à vous dire : oui, mais ce n’est pas pareil, parce que c’est différent. Déjà parce que c’est une critique à chaud, ensuite, cinématographiquement, j’ai muri et donc, ce que j’ai pu écrire (ou penser ou dit) change parfois, et puis, je n’avais jamais été aussi emballé après un film d’action depuis Star Trek : Into Drakness (pour les connards de jeunes alias génération tout jetable, cela semble une éternité l’année 2012). Oui, j’ai trouvé que certaines des productions Marvel précédentes étaient très bonnes malgré leurs défauts, mais je ne suis pas sorti de la séance en me disant : « j’ai pris mon pieds et c’était cool », c’était plutôt : « très bon, même si.. ».

D’accord, au niveau du scénario, c’est assez classique et je dois dire que cela m’a fait penser à celui d’Avengers, au niveau du groupe, mais je dois dire que c’est mieux géré. James Gunn a réussi à faire en sorte que l’on s’imprègne facilement et rapidement de l’univers des Gardiens, que l’on comprenne le fonctionnement de celui-ci, et à le rendre intéressant pour le spectateur qui ne connait par les comics. Le scénario est très bien écrit, et même s’il y a quelques incohérences ou facilités scénaristiques, celui-ci n’est pas frustrant comme pouvait l’être Captain America : Le Soldat de L’Hiver ou Thor : Le monde des Ténèbres ou Iron Man 3. James Gunn l’exploite parfaitement. Il arrive à mélanger gravité et moment What The Fuck ou drôle en trouvant le bon équilibre.

Au niveau de la gestion du groupe et du temps de présence des protagonistes, là aussi c’est bien géré. Rapidement, on se familiarise avec chacun d’eux. Concernant leur personnalité, leur passif et leur motivation, James Gunn n’a pas besoin de flashback, c’est à travers des discussions, des gestes, des actions qu’ils exécutent. Ce qui aide, c’est que James Gunn a compris que l’univers qu’ils transposent est surréaliste et décalé, que le rendre trop sérieux serait une erreur. Il arrive parfaitement à apporter un humour qui fait souvent mouche, tout en évitant que son film ne tombe dans la parodie. Il s’offre même l’audace de couper des scènes d’actions avec des blagues qui ne font pas tâche et qui apporte un plus. Il y aussi beaucoup de moment poétique, à travers le personnage de Groot, très touchant et très humain pour un arbre et malgré son unique phrase. La relation qu’il a avec Rocket, le raton laveur et l’une des plus intéressante. Chaque personnage est, de toute façon, intéressant et il y a une réelle alchimie entre eux. Faire cohabiter un « Arbre », un raton laveur, des extraterrestre humanoïde et un humain, sans que cela fasse ridicule, chapeau.

En termes d’action et de réalisation, Les Gardiens de la Galaxie met du temps à décoller, mais quand c’est parti, c’est jouissif. C’est la première fois que James Gunn se retrouve impliqué dans un projet de cette envergure et se débrouille très bien. C’est d’ailleurs assez impressionnant, de voir avec quelles facilités il s’en sort. Le film est rythmé et on se laisse embarquer avec plaisir dans ce voyage intergalactique. C’est fun, divertissant, que demander de plus.

Visuellement, le film est une réussite à tous les étages, que ce soient au niveau de son univers, des planètes, des lieux visités, des vaisseaux, des « habitants », etc...Certains craignaient le pire avec la scène post-générique de Thor : le monde des Ténèbres, qu’ils soient rassurés. C’est plus cohérent et intéressant quand c’est remis dans son contexte. Pour ceux qui avaient lu ma critique où je vantais les mérites visuels de ce second volet des aventures de Thor, dites-vous que j’ai toujours raison, mais que dans Les Gardiens de la Galaxie c’est mieux. C’est d’ailleurs le même chef opérateur pour les deux films. Il y a des plans qui sont magnifiques, l’esthétique du film est travaillée.

Concernant le casting, j’avais une petite réserve concernant Chris Pratt en Star-Lord même si je lui donnais sa chance, et bien j’aime quand on me donne tort de cette manière. Il campe son personnage à la perfection. J’espère que ce sera un acteur qui aura encore plus de rôle, autant dans des blockbusters que dans des films à plus petits budgets. Zoe Saldana passe du bleu au vert, de L’Enterprise au Milano (vaisseau de Star-Lord et hommage à l'actrice américain Alyssa Milano) avec autant de facilité. Dave Bautista prouve qu’il n’est pas juste un amas de muscle mais qu’il y a un cœur derrière. Vin Diesel double Groot et montre qu’un « homme arbre » ce n’est pas classe que dans Le Seigneur des Anneaux et que celui-ci apporte une touche de poésie et de tendresse au film. Bradey Cooper double quand à lui Rocket, et est très drôle, l’animation et plus que réussie. Le reste du casting n’est pas en reste et fait le taff (Lee Pace, Karen Gillan, Benicio Del Toro, Michael Rooker, Djimon Hounsou, etc...).

Je ne pouvais finir cette critique sans aborder la bande-son. Dans une période où j’écoute beaucoup de musiques rock des années 60, 70 et 80, cette b.o. ne pouvait pas me faire plus plaisir. Elle est excellente et se marrie bien avec les compositions de Tyler Bates. Et puis voir un walkman comme l’un des éléments les plus importants du film, c’est assez cocasse et amusant.

Pour conclure,

Lorsque Marvel donne presque carte blanche, cela donne Les Gardiens de la Galaxie. Une sorte des croissement entre les Strak Trek de J.J. Abrams, Star Wars et Avengers, Les Gardiens de la Galaxie est drôle, totalement déjanté, diablement efficace, poétique, visuellement réussi, des personnages décalés et atypiques. Il fait souffler un vent de folie dans l’univers des Blockbusters, Malgré une structure scénaristique et narrative assez classique, quelques longueurs, le film est un bonheur pour les yeux et pour les oreilles.  James Gunn (II) évite que l’univers Marvel ne prenne trop la poussière (celui-ci devenant au fil des ans le McDo cinématographique) Un space opéra comme on aimerait en voir plus au cinéma. Le film qui pourrait réconcilier le public avec l’univers Avengers.

 

Les Gardiens de la Galaxie : le meilleur Marvel ?

Publié dans Sorties Ciné

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

troll 29/04/2017 10:57

Le meilleur marvel lol.
Le méchant est zéro il est juste méchant. Les personnages deviennent ami pour la vie d'un seul coup. Et ils deviennent les gardiens de la galaxie d'un seul coup aussi ça n'a pas de sens.

Hunter Arrow 20/08/2014 23:44

A la base il ne m'intéressait pas ce film, n'y voyant qu'un énième film de super héros mâtiné de la fameuse recette Marvel qui se répète de film en film. Mais là si on a davantage un space opéra bien fun et décomplexé; je suis preneur.

sani.laouali 12/08/2015 20:29

Votre.service.m.interesse