Les Critiques Vachement en Retard de l'année 20145 de mr-edward Vol. 2

Publié le 7 Février 2016

PIXELS

Film de Chris Columbus avec Adam Sandler, Kevin James, Michelle Monaghan. Sortie le 22 juillet 2015.

Histoire : À l’époque de leur jeunesse, dans les années 80, Sam Brenner, Will Cooper, Ludlow Lamonsoff et Eddie « Fire Blaster » Plant ont sauvé le monde des milliers de fois… en jouant à des jeux d’arcade à 25 cents la partie. Mais aujourd’hui, ils vont devoir le faire pour de vrai… Lorsque des aliens découvrent des vidéos d’anciens jeux et les prennent pour une déclaration de guerre, ils lancent l’assaut contre la Terre. Ces mêmes jeux d’arcade leur servent de modèles pour leurs attaques. Cooper, qui est désormais Président des États-Unis, fait alors appel à ses vieux potes pour empêcher la destruction de la planète par PAC-MAN, Donkey Kong, Galaga, Centipede et les Space Invaders… Les gamers pourront compter sur l’aide du lieutenant-colonel Violet Van Patten, une spécialiste qui va leur fournir des armes uniques...

 

Une excellente idée ne fait pas forcément un excellent film. La preuve en est avec Pixels.

Le long-métrage est une adaptation du court-métrage du même nom, réalisé par Patrick Jean en 2010.

Le court-métrage décrivait l'invasion de New York par des jeux vidéo classiques en 8-bit, tels que Space Invaders, Pac-Man, Tetris, Arkanoid parmi d’autres. Celui-ci avait fait sensation, à l’époque, de par son idée de départ originale et excellente mais aussi pour son hommage aux anciens jeux vidéo qui ont bercé l’enfance de nombreux gamers. Pixels brillait aussi par la qualité de ses effets spéciaux.

La preuve en image :

https://www.youtube.com/watch?v=YKXnbWx5BbA

 

5 ans plus part, grâce (ou pas) à Adam Sandler, nous avons eu le droit à cette adaptation.

Malheureusement, le film n’est pas aussi réussi qu’il aurait pu l’être. Le problème étant que Pixels ne sait jamais s’il doit être sérieux ou juste fun. Sans tourner autour du pot, le scénario est à chier. Autant les scènes d’actions sont sympas et assez fun, autant tout ce qui est à coté est nul. Et pourtant, je croyais au film. Mais c’est comme croire au Père Noël, c’est beau sur le papier, mais dans la réalité c’est con. Un mec barbu qui donne des cadeaux aux enfants, ça choque personne ?!!!!!!! Il faut croire que la dangerosité dépend de la couleur de la barbe...

Bref, revenons au film, il ne vaut le coup d’œil que pour les scènes d’actions.

RENAISSANCES

Film de Tarsem Singh avec Ryan Reynolds, Natalie Martinez, Ben Kingsley. Sortie le 29 juillet 2015.

Histoire : Que feriez-vous si on vous proposait de vivre éternellement ? Damian Hale, un richissime homme d’affaire new yorkais atteint d’une maladie incurable, se voit proposer une opération révolutionnaire par le mystérieux groupe Phénix : transférer son esprit dans un corps de substitution, « une enveloppe vide », un nouveau corps jeune et athlétique pour prolonger sa vie. Comment résister à une telle proposition ? Damian Hale procède au transfert et redécouvre les joies de la jeunesse, du luxe et des femmes dans son nouveau corps. Jusqu’au jour où Damian découvre un terrible secret sur l’opération. Un secret pour lequel Phénix est prêt à tuer.

 

Pour être honnête avec vous, je ne comptais pas faire de critique sur ce film, déjà parce que je n’avais pas vu le film quand j’ai commencé à écrire cet article et ensuite parce que voilà. Mais à peine l’apparition du générique de fin, je ne pouvais m’empêcher de vouloir faire une critique sur Renaissances. La raison étant simple, Tarsem Singh avait, semble-t-il, décidé d’arrêter de nous sortir des bouses comment peuvent l’être Les Immortels ou The Cell. Certes, Renaissances n’est pas un grand film, mais il n’est pas mauvais et c’est déjà bien.

Cela n’empêche pas Le film d’avoir de nombreux défauts. Le 1er et le plus gros étant au niveau de son scénario. Le concept de base est intéressant, ainsi que les thèmes qui en découlent, mais le réal ne les exploitent ps à fond voir les effleure à peine.

On se retrouve donc devant un classique film d’action. On passe un assez bon moment devant malgré tout.

MISSION IMPOSSIBLE : ROGUE NATION

Film de Christopher McQuarrie avec Tom Cruise, Jeremy Renner, Rebecca Ferguson. Sortie le 12 août 2015.

Histoire : L’équipe IMF (Impossible Mission Force) est dissoute et Ethan Hunt se retrouve désormais isolé, alors que le groupe doit affronter un réseau d’agents spéciaux particulièrement entraînés, le Syndicat. Cette organisation sans scrupules est déterminée à mettre en place un nouvel ordre mondial à travers des attaques terroristes de plus en plus violentes. Ethan regroupe alors son équipe et fait alliance avec Ilsa Faust, agent britannique révoquée, dont les liens avec le Syndicat restent mystérieux. Ils vont s’attaquer à la plus impossible des missions : éliminer le Syndicat.

 

Je dois admettre que je ne suis pas un grand fan de la licence cinématographique. Pourtant, il est vrai qu’à l’époque de la sortie du 2ème épisode, j’avais beaucoup aimé et j’ai dû le voir une dizaine de fois mais un jour la magie s’est brisée et depuis, je ne peux plus le voir.

Pourtant, j’appréciais beaucoup la série télévisée. Je ne puis dire aujourd’hui, comme ça fait longtemps que je ne l’ai pas regardé. Et comme j’aimais beaucoup, lorsque j’ai vu le 1er, j’ai détesté. Je le trouvais trop « froid » (ou je n’aime pas Capitain Igloo). Le 2nd a des couleurs plus chaudes et une jolie Thandie Newton (que je voyais pour la 1ère fois). Oui je juge un film suivant la couleur de celui-ci. Qui n’a jamais jugé un film sur sa couleur ? Qui n’a jamais pensé que l’on avait pissé sur la pellicule de King Rising d’Uwe Boll et que c’est pour cela que la photographie est dégueulasse ? Je m’égare. Pour en revenir à MI, le 3 ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. J’avais bien aimé le 4 que je trouvais fun et divertissant.

Mais bizarrement, j’étais intéressé par ce Mission Impossible 5 et je n’ai pas été déçu. Le scénario est classique mais efficace, les scènes d’actions sont, pour certaines, dantesque et impressionnantes. Quand un mec comme Tom Cruise s’investie dans un film, ça se voit et quand il a avec lui un réalisateur avec qui il s’entend bien et qui sait réaliser des scènes d’actions, ça se voit encore plus.

Pour autant, Cruise ne tire pas toute la couverture de son côté et laisse la possibilité à ses collègues de faire vivre leurs personnages.

En conclusion, un excellent film d’action dont il me tarde de voir la suite.

LES 4 FANTASTIQUES

Film de Josh Trank avec Miles Teller, Kate Mara, Michael B. Jordan. Sortie le 5 août 2015.

Histoire : Quatre jeunes scientifiques se téléportent dans un univers parallèle dangereux qui fait subir à leurs corps des transformations irréversibles. Leurs vies étant transformées à jamais, ils doivent apprendre à maîtriser leurs nouvelles capacités et à travailler ensemble afin de sauver la Terre d'un ancien ami devenu ennemi.

 

J’aimerais pouvoir dire que j’ai aimé le film et qu’il n’est pas si mauvais que ça. J’aimerais ne pas avoir à tirer sur cette ambulance en feu, mais je le fais pour la bonne cause.

Tout ce que vous avez entendu au sujet du film est vrai. Il est mauvais, terriblement mauvais. Mais contrairement à certains, je ne gueulais pas au niveau du casting et notamment la polémique complètement absurde et stupide concernant le personnage de La Torche Humaine joué par un acteur noir alors que sa sœur est blanche. Mais bon dieu qu’est-ce qu’on en a à foutre de ça ?! Ce n’est pas Jackin Chan dans le rôle de Vercingétorix ou Ben Stiller dans le rôle de Mandela. C’est un personnage de Comics donc on peut avoir une interprétation différente. Ce genre de polémique est aussi absurde que celle concernant Idris Elba en James Bond dont ce n’est pas possible parce qu’il est noir. On s’en branle. Idris Elba est un grand acteur, classe et charismatique, parfait pour le rôle.

Pour en revenir au film. Il n’a rien à sauver. Les acteurs font tout ce qu’ils peuvent pour sauver le film du naufrage, mais rien n’y fait. C’est un film clairement charcuté au montage. Le réalisateur s’attarde sur des choses dont il ne devrait pas s’attarder et passe trop vite des éléments importants. C’est un énorme gâchis.

Bref, à éviter

LA FACE CACHEE DE MARGO

Film de Jake Schreier avec Nat Wolff, Cara Delevingne, Austin Abrams. Sortie le 12 août 2015.

Histoire : L'histoire de Quentin "Q" Jacobsen et Margo Roth Spiegelman, sa voisine mystérieuse. Le protagoniste est depuis toujours amoureux de la jeune fille et donc c'est tout naturellement qu'il accepte de l'aider quand celle-ci s'introduit une nuit dans sa chambre pour l'entraîner dans une expédition vengeresse. Le lendemain de leur folle nuit, Margo ne vient pas au lycée, elle a disparu. Quentin trouve des indices laissés à son intention et se lance dans une course folle, pleine de tendresse et de rire, avec ses amis pour retrouver celle qu'il aime.

 

Le scénario est tiré d’un roman de celui qui a écrit Nos Etoiles Contraires. Film qui m’intriguait et dont je ne demandais qu’à aimer, malheureusement la sauce n’a pas pris et j’ai détesté. Tout était mielleux, chiant et jouant trop sur la corde du drame.

Pour autant, La Face Cachée de Margo m’intriguait. Pour être honnête avec vous, j’ai un faible pour ce genre de teenage movie où le héros, pas populaire au lycée, va vivre des aventures avec la fille la plus populaire du lycée, ainsi qu’avec ses potes aussi peu populaire que lui. Par exemple, j’aime bien le film « I Love You Beth Cooper » avec Hayden Panettiere (qui est une actrice assez charmante connue pour avoir joué le rôle de Claire Bennet dans Heroes) alors que pour être honnête le film est mauvais.

Du coup, j’ai voulu voir ce que donnait le film et j’ai bien aimé. Il est pas mal, pas inoubliable, mais sympathique avec une bonne petite morale et un message positif. Certes, il y a comme tous films de ce genre, des clichées, mais pas aussi nombreux que je l’aurais pensé, mais il y en a. Le héros n’est pas prise de tête et ses potes trop lourds. Ils ne sont pas clichés et incohérent dans leur manière d’agir. Cela fait plaisir à voir. Le film n’est pas niais ou trop mélodramatique. Il y a une bonne dose de sincérité qui dégage de l’ensemble.

C’est le genre de film dont on n’a pas envie de chier dessus, parce qu’il est assez touchant dans les messages qu’il veut transmettre. Si je devais interpréter le message du film, je dirais que c’est une ode à vivre réellement sa vie, ne pas se cacher de ce que l’on est, vivre pleinement son existence sans remords. Certes, c’est très classique et un peu cliché, mais ce genre de message fait du bien à entendre.

En conclusion, un film sympathique.

AMERICAN ULTRA

Film de Nima Nourizadeh avec Jesse Eisenberg, Kristen Stewart, Topher Grace. Sortie 19 août 2015.

Histoire : La vie paisible et sans ambition de Mike Howell(Jesse Eisenberg) avec sa petite amie Phoebe(Kristen Stewart) se retrouve soudainement chamboulée. À sa grande surprise, Il est en fait un agent dormant surentrainé dont la mémoire a été effacée. En un clin d’œil, son passé refait surface et il se retrouve au milieu d’une opération gouvernementale visant à l’éliminer. Il va alors devoir faire appel à ses capacités insoupçonnées d’agent secret pour survivre.

 

Je pourrais en parler des heures pour finalement répéter la même chose : Je n’ai pas du tout aimé le film. L’humour ne m’a pas touché une seule seconde, quelques trucs m’ont fait sourire quand même. Les scènes d’actions sont assez bien films. La VF est dégueulasse. L’histoire ne m’a pas passionnée. Bref, j’aime pas.

N.W.A – STRAIGHT OUTTA COMPTON

Film de F. Gary Gray avec O'Shea Jackson Jr., Corey Hawkins, Jason Mitchell. Sortie le 16 septembre 2015.

Histoire : En 1987, cinq jeunes hommes exprimaient leur frustration et leur colère pour dénoncer les conditions de vie de l'endroit le plus dangereux de l’Amérique avec l'arme la plus puissante qu'ils possédaient : leur musique. Voici la véritable histoire de ces rebelles, armés uniquement de leur parole, de leur démarche assurée et de leur talent brut, qui ont résisté aux autorités qui les opprimaient. Ils ont ainsi formé le groupe de rappeur des N.W.A. en dénonçant la réalité de leur quartier. Leur voix a alors déclenché une révolution sociale qui résonne encore aujourd'hui.

 

Straight Outta Compton est un biopic sur le célèbre et culte groupe de rap américain N.W.A. Contrairement à un biopic sur Booba, La Fouine ou Rohff qui n’aurait aucun intérêt, celui-ci est intéressant, déjà parce que le groupe étant notamment composé de 3 rappeurs qui ont devenus culte : Ice Cube, Eazy-E et Dr. Dre (Mc Ren est un peu moins connu du grand public mais bon rappeur); parce qu’ils ont composé une chanson devenue culte et qui fut très controversé : Fuck The Police ; que leur 1er album est culte : Straight Outta Compton ; et le contexte de l’époque. Sans dire que c’est un film nécessaire, c’est un film important notamment pour ceux qui s’intéressent au milieu du rap.

Le problème qu’il y avec le film, c’est Dr. Dre et Ice Cube ont co-produit le film et donc, malheureusement pour nos, sans dire que c’est un film tronquée, on sait qu’il y a des choses qui nous sont cachés. Je vois mal Ice Cube et Dr. Dre nous montré leur mauvais côté contrairement à un mec comme Ray Charles ou Johnny Cash.

Pour autant, le film n’est pas inintéressant et bien écrit. Le trio d’acteur (O'Shea Jackson Jr., Corey Hawkins, Jason Mitchell) sont excellents. C’est un biopic assez classique dans son traitement, mais qui n’est pas trop « sectaire » et donc vous n’êtes pas obligé d’être fan du groupe ou de rap pour apprécier le film.

Bref, un film intéressant à voir.

Rédigé par mr-edward

Publié dans #Sorties Ciné, #Micro-Critiques

Repost 0
Commenter cet article