Top of the Blog 2015

Publié le 8 Février 2016

Vous l'attendiez ou peut être n'en aviez vous rien à battre, mais le voici : le Top de l'année 2015 de l'équipe animant The Temple of Whiskers. Bien sur il n'arrive que maintenant, mais c'est juste parce que nous, on est trop des oufs de malades qui ne suivons pas la tendance soooo 2015 de faire des tops en Janvier... Ou on est plutôt des branleurs... Là je laisse le champs libre à votre interprétation. Mais trève de palabres, allons à l'essentiel. Dans la première partie de ce TOP vous trouverez la synthèse "générale" de l'ensemble de l'équipe avec des films classés selon un baromètre arithmétique d'une complexité telle à en faire péter un anévrisme aux frères Bogdanoff (j'incluerai le barème dans les commentaires). Dans la seconde vous trouverez le top individuel de chaque membre du blog.

Le Top 2015 de The Temple of Whiskers

Meilleur film de l'année 2015

Dans le calcul de ce top 5 j'ai aussi intégré les films que Vivien a classé dans sa vidéo que vous pouvez voir ici (la chose a aussi été faite pour la liste des pires films).

1.  Mad Max Fury Road : Sans surprise aucune, le film de Georges Miller remporte le prix du meilleur film de l'année dans la "rédaction" (j'aime dire ce mot, ça fait pro, ce que nous ne sommes pas). Il a été clairement le film le plus cité dans les tops de chaque membre et ainsi sa place est on ne peut plus légitime.

2  Star Wars, le Réveil de la Force : Cela risque de faire mal à certains, surtout vu qui arrive en 3ème place. Toutefois cité par 3 membres sur 5 dans leur top des meilleurs films avec à chaque fois une place confortable (premier ou deuxième), c'est lui qui selon la logique arythmétique remporte la médaille d'argent de ce classement. Toutefois il ne faut pas retirer à Jules ses lauriers de César (cette expression n'a aucun sens) car Star Wars demeure un excellent divertissement, maitrisé dans sa réalisation et à la hauteur du monument qu'est la saga.

3.  Vice-Versa : Avec sa médaille de bronze, il fait figure de l'injustice de l'année. Nul doute que si un membre de plus avait vu ce film (comme votre célèbre serviteur) il aurait pu gravir la seconde marche du podium. Mais il n'en demeure pas moins que troisième c'est déjà pas mal et cela salue le formidable travail d'imagination des studios Pixar.

4.  Birdman : Médaille de chocolat du classement, au détriment de notre cher Yoyo qui doit en bouffer sa moumoute tant il n'aime pas ce film... Mais oui Birdman reste un film qui a été globalement très apprécié par les membres du blog.

5.  Mia Madre : Nombre de films ont été cités, si bien qu'il a été difficile de trouver un cinquième film pour ce top 5... Mais le long métrage de Nani Moretti parvient à rentrer dans le top grâce aux votes de Viven dans sa vidéo ce qui lui permet de se détacher des autres films cités "qu'une fois".

Pire film de l'année 2015

Une catégorie qui ne va compter que 2 films car chez nous on est des gentils qui n'aimont pas tirer sur des ambulances en feu... Ou plutôt on essaie de se préserver de voir certaines merdes. Ainsi difficile d'élire 5 grands vainqueurs, toutefois récompensons les trois dont les noms reviennent le plus souvent.

1.  Cinquante nuances de Grey : Sans surprise, la purge de l'année 2015 c'est bien ce 50 nuances d'engrais. Bénéficiant d'une hype écoeurante compte tenu de la merditude intrinsèque du produit; ce Cinquante nuances est parvenu à surpasser nos attentes de détestations et finalement ce n'est pas à nos à prioris qu'il doit sa place mais bel et bien grâce à sa réelle absence de qualité. Félicitation !!!

2.  Unfriended : Cité à la fois par Edward et Vivien dans leurs pires films de l'année, Unfriended parvient ainsi à entrer dans ce top dont il se serait bien passé.

Mention Spéciale aux autres râtés : Aladin, Prémonition, Les 4 Fantastiques, Terminator Genisys, Jupiter Ascending... ça en fait un paquet de merdes quand même.

Meilleur réalisateur de l'année 2015

1.  Georges Miller pour Mad Max Fury Road : là aussi c'est sans réelle surprise. Il est le vainqueur incontesté de ce top, prouvant qu'à 70 ans on pouvait faire autre chose que se déféquer dessus.

2.  José Gonzalez Inarritu pour Birdman : Là j'entends le cri de désespoir de Yoyo venant des plus hautes cîmes des monts du Zouzbekistan et cela me galvanise. Mais oui, ça reste une place mérité pour le glorieux mexicain qui a bien fait de laisser tomber la confection artisanale de sombreros (oui c'est un peu raciste comme remarque).

3.  J.J Abrams pour Star Wars VII : Renoncant au tout numérique pour offrir un rendu plus réaliste à son film, il ne s'agit pas là de la seule audace du bonhomme (qui d'ailleurs en soi n'était pas si audacieuse). Maitrisant sa mise en scène sur le bout des ongles; il a offert à son Star Wars les justes proportions pour être un pur objet de divertissement de luxe.

4.  Denis Villeneuve pour Sicario : Parce que oui, le Canada ce n'est pas juste le pays de Céline Dion et des francophones avec un accent comique. C'est aussi la contrée qui a vu naitre l'un des réalisateurs actuels les plus talentueux du moment. Apportant avec son Sicario une expérience viscérale et âpre, il livre un film qui vous remue les tripes et vous poursuit encore une fois sorti de la salle de cinéma.

5.  Clint Eastwood pour American Sniper : Là aussi on a un bel exemple que les vieux, ce ne sont pas juste des personnes bonnes à engraisser les compagnies de couches pour adultes.

Meilleur acteur de l'année 2015

1.  Benedict Cumberbatch pour Imitation Game : Acteur le plus cité et le mieux classé, c'est celui qui se détache des autres pour arriver largement premier de ce top des meilleurs acteurs de l'année. Offrant une prestation de haute volée en Alan Turing, c'est sans mal que nous ne pouvons que saluer son travail.

2.  Eddie Redmayne dans Une Merveilleuse histoire du Temps : Décidémment les personnages de scientifiques ont été à la mode cette année. Bouleversant dans le rôle de Stephen Hawking, le génial physicien, Redmayne parviendrait presque à nous faire oublier sa pathétique prestation dans Jupiter Ascending.

3.  Bradley Cooper dans American Sniper (exaequo avec le 4) : Bluffant dans le rôle de Chris Kyle, il remporterait presque la troisème marche du podium si...

4.  Ex Aequo Jack Gyllenhaal dans la Rage au Ventre (Southpaw) : ... il ne venait pas le titiller.

5.  Michael Keaton dans Birdman : Etant plus cité que les deux avant lui, il aurait été logique qu'il soit avant eux. Mais ce classement se base sur de l'arythmétique et comme chaque personne ayant un jour essuyé la note la plus basse à un contrôle de math le sait; l'arythmétique est une pute borgne ne voyant pas plus loin que le bout de  son nez....

Meilleure actrice de l'année 2015

1.  Charlize Theron dans Mad Max Fury Road : Incarnant une Furiosa clairement plus dégourdie que le rôle qu'elle tenait dans Prometheus, Theron campe ici un des personnages les plus cools de l'année. Une prestation nous rappelant qu'à la base c'est une très bonne actrice.

2.  Emily Blunt dans Sicario : Nous épargnant les clichés de la demoiselle en détresse ou de la femme émotive dans un monde de brutes, Blunt livre ici un personnage tout en nuance dévoilant une certaine force d'un côté, mais dépassée face à une situation sur laquelle elle n'a aucun contrôle. Une seconde place méritée à mon sens.

3.  Daisy Ridley dans Star Wars VII : Révélation de l'année, celle qui incarne Rey confirme cette tendance bienvenue dans le cinéma grand public actuel de cesser de confiner la "femelle" dans le rôle de l'intérêt amoureux du héros... et ça fait du bien à voir.

4.  Felicity Jones dans Une Merveilleuse histoire du Temps : Donnant la réplique à Eddie Redmayne, la jeune actrice convainc dans un rôle pourtant difficile.

5.  Ex-aequo Alicia Vikander dans Ex-Machina : Oui encore une égalité... Mais celle ci permet de récompenser l'excellente actrice danoise pour sa prestation où elle incarne une machine à l'humanité troublante...

Meilleur(e) acteur/actrice dans un second rôle en 2015

Seuls 3 acteurs/actrice se démarquent dans les nominations des membres pour mériter de figurer dans ce top des meilleurs dans un second rôle

1.  Emma Stone dans Birdman : Une actrice dont nous sommes complètement... stone.

2.  Benicio Del Toro dans Sicario : Ici il joue un ami qui vous veut que du bien...

3.  Mark Ruffalo dans Foxcatcher

 

Voilà pour le top de l'année 2015 pour le blog. Comme vous pourrez le voir, deux catégories ont été retirées : celle de la meilleure séquence de l'année et la meilleure BO. La raison en est simple : dans ces catégories, trop peu de votants et pas vraiment de nom qui tirait son épingle du jeu. Ainsi je les ai purement supprimées.

Top of the Blog 2015

Le Top de Mr Edward, le ponctuel

Meilleur film de l'année 2015

1.  Mad Max : Fury Road : "Une putain de claque de la mort qui tue dans la tronche qui fait tellement plaisir qu’on en redemanderait."

2.  Star Wars : Le Réveil de la Force : "Juste merci, merci monsieur Abrams pour ce sublime cadeau."

3.  Vice-Versa : "Je suis toujours aussi surpris d'être surpris devant un Pixar, qui nous livre, une fois de plus, un petit bijou d'animation. Clairement pas un film pour enfants, mais plus pour de grand enfant. C'est intelligent, bien écrit, inventif et touchant. J’en ai lâché ma petite larme lacrymale."

4.  Birdman : "Loin d’être juste LE film réalisé en (faux) plan-séquence, c’est aussi une intéressante réflexion sur divers sujets tel la célébrité, le monde du cinéma, les médias, etc...Certes, cela fait enfonçage de portes ouvertes, mais parfois les piqures de rappel ne font jamais de mal. Et bon dieu que c’est bien filmé (outre le fait que ce soit en plan-séquence) et bien joué."

5.  Spectre : "Parce que j’aime et j’ai grandis avec James Bond et parce que c’est un mélange entre les James Bond version « Skyfall-Casino Royale » et ceux plus classiques de la période « Sean Connery ». Sam Mendes nous offre un spectacle divertissant et qui ne m’a pas déçu."

Pire film de l'année 2015

1.  Cinquante Nuances de Grey : "Tout ça pour ça ! Au-delà de son message gerbant, le film ne propose rien de neuf au soleil. Pour une œuvre qui se veut sulfureuse, c’est quand même à mille lieux sous les mers de Basic Instinct ou L’Empire des Sens. Un banal « film romantique » où rien ne peut sauver ce naufrage."

2.  American Ultra : "Que sont allés faire Jesse Einsenberg, Kristen Stewart et Walton Goggins (qui est énorme dans Les 8 Salopards par ailleurs), dans ce navet ?!"

3.  Unfriended : "C’est bien d’avoir une idée originale, encore faut-il que cela tienne la distance et ne pas juste se cacher derrière ?! Il y a des trucs intéressants mais rien de bien transcendant."

4.  Prémonitions : "Au-delà de son message plus que douteux (non ça ne parle pas de relation amoureuse malsaine), le film ne m’a guère passionné. Certes, il se regarde assez facilement, mais aussitôt le générique de fin qui apparait, on oublie ce que l’on a vu. Le réalisateur en fait trop au niveau du montage et des effets, il aurait travaillé l’ambiance de son film au lieu de perdre son temps pour ça."

5.  Les 4 Fantastiques : "J’aurais aimé aimer le film et placé Avengers 2 ou Ant-Man que j’ai détesté et malgré tous les efforts du monde, je n’y suis pas arrivé. Il y a quelques trucs intéressants, mais on sent le film charcuté. Il s’attarde sur des choses dont il ne devrait pas s’attarder et passe trop vite des éléments importants. Un énorme gâchis."

Meilleur réalisateur de l'année 2015

1.  Georges Miller, Mad Max : Fury Road : "C’est une leçon de cinéma que Mister Miller nous donne. Pas besoin de se l’a péter avec ses milliards de plans en CGI (n’est-ce pas Avengers 2) pour être impressionnant. Une claque !"

2.  Alejandro González Inárritu, Birdman : "Outre le fait que le film soit en (faux) plan-séquence, l’ami Alejandro nous offre une excellente réalisation."

3.  Denis Villeneuve,  Sicario : "Denis n’a pas besoin d’en faire des caisses au niveau de sa réalisation pour que l’on s’extasie devant ses films. « Simple » et efficace, le bonhomme sait gérer une scène de tension sans que cela pète dans tous les sens."

4.  J.J. Abrams,  Star Wars : Le Réveil de la Force : "Encore merci pour ce Star Wars monsier Abrams."

5.  Clint Eastwood, American Sniper : "Papi Eastwood n’est pas prêt à poser sa caméra et nous prouve qu’il en a encore sous le pied."

Meilleur acteur de l'année 2015

1.  Eddie Redmayne, Une Merveilleuse Histoire du Temps : "Bluffant dans son rôle, avec Felicity Jones il sauve un film trop classique et qui a tendance à trop se reposer sur ses interprètes."

2.  Bradley Cooper, American Sniper : "Une autre preuve, que l’ami Bradley est un grand acteur."

3.  Jack Gyllenhaal,  La Rage au Ventre : "Toujours autant à fond dans un rôle et toujours aussi impressionnant."

4.  Michael Keaton, Birdman : "J’ai grandis avec lui avec les Batman de Burton et c’est toujours un plaisir de le voir dans un film, surtout dans un grand rôle où il montre tout l’étendu de son talent."

5.  Johnny Depp, Strictly Criminal : "Certes, l’ami Johnny s’est, une fois de plus, grimé pour son rôle et certes, cela peut gêner au premier abord (surtout les lentilles) mais il est excellent dans son rôle et c’est un plaisir de le voir dans ce genre d’interprétation."

Meilleur actrice de l'année 2015

1.  Emily Blunt, Sicario : "L’amie Emily continu son exploration dans le cinéma d’action et les rôles physiques qui lui vont à merveilles."

2.  Charlize Theron, Mad Max : Fury Road : "L’une des nombreuses bonnes surprises du film, l’amie Charlize fait jeux égale avec Tom Hardy."

3.  Daisy Ridley, Star Wars : Le Réveil de la Force : "Pour un 1er grand rôle, et pas dans n’importe quel film, Daisy Ridley s’en sort plus que bien et nous prouve qu’elle n’est pas là, juste pour faire de la figuration."

4.  Leila Bekhti, Nous Trois ou rien : "En plus d’avoir un physique fort sympathique, Leila Bekhti a aussi beaucoup de caractère et ne se laisse pas monter sur les cheveux. Son duo avec Kheiron fonctionne à merveille."

5.  Felicity Jones, Une Merveilleuse Histoire du Temps : "Faire jeux égal avec Eddie Redmayne et sa bluffante prestation, n’était pas chose aisée, malgré tout Felicity Jones s’en sort avec les honneurs dans une interprétation toute en finesse."

Meilleur(e) acteur/actrice dans un second rôle en 2015

1.  Benicio Del Toro, Sicario

2.  Mark Rylance, Le Pont des Espions : "Je ne connaissais pas du tout cet acteur et en un film, il m’a bluffé."

3.  Emma Stone, Birdman

4.  Edward Norton, Birdman

5.  John Boyega, Star Wars : Le Réveil de la Force : "N’en déplaise aux connards de xénophobes de merde, le « stormtrooper noir » s’en sort plus que bien et nous prouve qu’il n’est pas là, juste pour faire de la figuration."

Meilleure scène de l'année 2015

1.  La 1ère scène au téléphone entre Leila Bekhti et Gérard Darmon dans Nous Trois ou rien : "Pas un mot, ni une note de musique, juste 2 comédiens face à la camera pour une scène bouleversante."

2.  Le plan séquence dans l'introduction de Spectre : "Les introductions des James Bond sauce Daniel Craig sont toujours incroyables, celle-ci ne déroge pas à la règle, voire nous somme un cran au-dessus."

3.  La 1ère apparition du Guitariste dans Mad Max : Fury Road (et toutes les autres)

4.  Bienvenue à Juarez dans Sicario : "Je fus accroché à mon siège du début à la fin."

5.  La scène d’introduction d’American Sniper : "Direct, l’ami Clint nous met dans le bain et ne nous lâche qu’une fois le générique qui défile."

Meilleure bande originale

1.  Michael Giacchino pour Vice-Versa

2.  Junky XL pour Mad Max : Fury Road

3.  Rich Vreeland a.k.a Disasterpeace pour It Follow

4.  John Williams pour Star Wars : Le Réveil de la Force

5.  Jóhann Jóhannsson pour Sicario

 

Les Prix Spéciaux de Mr Edward

 

Prix de la femme la plus gabardineuse de l’année : Il n’y a et il n’y aura qu’une seule et unique gagnante et c’est ALEXANDRA DADDARIO. La demoiselle dégage beaucoup de charme et a des attributions qui l’a mette bien en valeur. Le réalisateur de San Andreas a bien compris cela et n’hésite pas à en profiter, pour le bonheur du spectateur que je suis. Al (je me permets de t’appeler comme ça), si tu me lis sache que je suis prêt à franchir le pas et à te demander en mariage. Pour de plus amples informations, veille à croire en mes salutations distinguées. Je t’aime.

Prix de votre révélation 2015 :

1.  Kheiron pour Nous Trois ou Rien : "Un film qui fait du bien en ses temps difficile, dans notre beau pays. Un message positif qui ne tombe pas dans le larmoyant. En outre, c’est aussi l’une des plus belles déclarations d’amour qu’un enfant peut faire à ses parents."

2.  Le casting du film Star Wars : Le Réveil de la Force (Daisy Ridley, John Boyega, Adam Driver). "Jouer dans un film comme Star Wars est un privilège, mais c’est aussi énormément de pression. Chacun s’en est sorti comme il fallait en composant des personnages intéressants et attachants."

3.  Le casting du film N.W.A – Straight Outta Compton (O'Shea Jackson Jr., Corey Hawkins, Jason Mitchell). "Un film assez classique dans son traitement mais porté par un trio de jeunes acteurs tous aussi bons les autres des autres."

4.  Adam McKay pour The Big Short : "L’ami Adam nous avait plus habitué à des comédies et pour sa première incursion dans le drame et le milieu de la finance, celui-ci s’en sort brillement."

5.  Mark Rylance dans Le Pont Des Espions : "Je ne connaissais pas du tout cet acteur et en un film, il m’a bluffé."

6.  Le duo d'acteur du film Microbe et Gasoil (Ange Dargent et Théophile Baquet) : Film tendre et touchant, plus intimiste, réalisé par Michel Gondry. L'alchimie entre les 2 acteurs fonctionne direct en plus d'être bien écrit. Les répliques font mouchent. Un beau moment de cinéma (vu ce jeudi 5 février 2016).

Prix de "THE BEST NEWS OF 2015" : Ce prix revient à Alexandre Astier qui a enfin annoncé le début du tournage des films Kaamelott. Depuis le temps que de nombreuses personnes attendent telles que moi attendent les films. De plus, le film qu'il a co-réalisé avec Louis Clichy et les 2 spectacles qu'il a écrit et joué (pour information c'est Jean-Christophe Hembert a.k.a Karadoc dans Kaamelott qui met en scène les 2 spectacles) me font encore plus monter la hype.

Prix du film que vous avez loupé au ciné cette anée et que ça vous a bien emmerdifié :

1.  Crimson Peak.

2.  Knight of Cups

3.  Au Coeur de l'Océan

4.  Docteur Frankenstein

Prix du film qui me donne envie d'aller le voir juste parce que son titre est long et loufoque et qui sort soit en 2017 :

Le prix revient à "L'Extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea", tiré de l'ouvrage du même nom et réalisé par Marjane Satrapi (Persepolis, The Voices), en plus au casting on retrouvera Gemma Arterton et Alexandra Daddario (2 raisons de plus d'aller voir le film) et aussi Dhanush (le personnage principal et acteur que je ne connais pas du tout), Laurent Lafitte, Uma Thurman, Barkhad Adbi (révélé par Capitain Phillips)

Prix de mes attentes de 2016 (à l'heure où j'écris ces mots) :

1.  Batman vs Superman

2.  Suicide Squad

3.  Rogue One : A Star War Story

4.  Ave, César !

5.  The Revenant

6.  Warcraft : Le Commencement

7.  Triple 9

8.  X-Men : Apocalypse

9.  La Folle Histoire de Max et Léon

10.  Midnight Special

Le Top de Yoyo, l'intellectuel

Meilleur film de l'année 2015

1.  Vice-Versa : Waouh. Quelle belle surprise ! Un film ambitieux, drôle, rythmé, qui sur une idée difficile à mettre en scène produit mille idées par seconde. Seul bémol : à trop se tenir à son idée, Vice-Versa manque parfois de légèreté. Mais ça fait plaisir de retrouver Pixar dans la veine de Monstre & Cie. Comme quoi notre espoir n'était pas si désespéré.

2.  Mad Max Fury Road : Mon père était fan des premiers. Je serai fan des nouveaux.

3.  Mia Madre : Parce que Moretti, quand il fait un drame, il n'est pas plombant. Bien au contraire. Grande leçon de cinéma, soutenue par des acteurs splendides.

4.  Vers l'autre rive : Un peu long, un peu rebutant pour nous, occidentaux, mais c'est en même temps ce qui fait son charme. Plongée dans le Japon urbain et rural, à travers le destin tragique de deux amants. Film étrange et doux.

5.  The Imitation Game : Un film à oscars, oui, avec les tics qui vont avec (Keira Knightley, une performance d'acteurs, un destin hors du commun). Mais la deuxième heure est assez glaçante et inattendue.

Pire film de l'année 2015 :

Je passe. Pas de chef d'oeuvre pour moi cette année, pas de nanar non plus.

Meilleur réalisateur de l'année 2015

1.  Pete Docter et Ronnie Del Carmen, Vice Versa

2.  George Miller, Mad Max Fury Road

3.  J.J Abrams, Star Wars, Le réveil de la force

4.  Nanni Moretti, Mia Madre

5.  Bennett Miller, Foxcatcher

Meilleur acteur de l'année 2015

1.  Steve Carrell, Foxcatcher

2.  Benedict Cumberbatch, The Imitation Game

3.  Channing Tatum, Foxcatcher

4.  Tom Hardy, Mad Max Fury Road

5.  Michael Keaton, Birdman

Meilleur actrice de l'année 2015

1.  Margherita Buy, Mia Madre

2.  Charlize Theron, Mad Max Fury Road

3.  Catherine Frot, Marguerite

4.  Daisy Ridley, Star Wars, Le réveil de la force

5.  Eri Fukatsu, Vers l'autre rive

Meilleur second rôle (catégorie mixte)

1.  John Turturro, Mia Madre

2.  Mark Ruffalo, Foxcatcher

3.  Keira Knightley, The Imitation Game

4.  André Marcon, Marguerite

5.  Edward Norton, Birdman

Meilleure scène de l'année 2010... bah non 2015 bien sur

1.  "BOUM", Mad Max, Fury Road : Il faudrait évoquer toute la scène d'action finale, démente chorégraphie d'action, mais elle dure bien vingt minutes. Retenons ce moment où Max échappe à un camion au bord d'exploser, avant d'être agrippé par un des perchistes de la bande à Immortan Joe. George Miller, au milieu de sa course-poursuite, invente un mouvement de balancier. L'espace de l'action se dédouble. Et après il y a le guitariste !

2.  "Le dîner" dans Vice Versa : Cette scène, en plus d'être drôlissime, illustre bien l'inventivité du film. Alors que Riley a passé un premier jour d'école désastreux, ses parents tentent de briser le silence au dîner. Riley essaye de paraître heureuse, mais impossible pour Peur et Dégoût d'imiter Joie (belle illustration du langage non-verbal). S'ensuit un dialogue assez banal en apparence. Mais tout se passe dans la tête. Une scène splendide.

3.  "I don't like to see you being low" dans Foxcatcher : Un passage merveilleusement filmé de Foxcatcher, où l'on découvre les rapports complexes de John DuPont et de sa mère. Alors qu'il entraîne son équipe de catch, la vieille dame fait irruption dans le gymnase, dans son fauteuil roulant et ses vêtements rouges. Son apparition crée un malaise épouvantable, que John DuPont essaye de dissiper en "jouant" à l'entraîneur. Bien qu'assez difficile d'accès, Foxcatcher connaît quelques pointes de tension magnifiques, comme celle-ci.

PS : Quant à 2010, Inception a apporté son lot de scènes cultes.

Meilleure bande originale

Je sèche

Les prix spéciaux de Yoyo

 

Prix du "ce film tout le monde dit qu'il est génial mais moi je m'en tape" Suicide Squad. Bon, il sort l'année prochaine, mais c'est l'occasion de passer un coup de gueule. Qui ça intéresse, ce truc ?? Rien qu'à voir la bande-annonce, rien que des scènes d'actions filmées dans une lumière d'aquarium géant (numérique, quand tu nous tiens). Sans blague, le film sort en septembre prochain, et hop marketing viral comme pour Star Wars. De l'art et la manière de créer le buzz sur du vide (DC Comics pour limer leurs spectateurs ils s'y prennent longtemps à l'avance).

Prix de la gabardine (le moment sexy de l'année) : Mad Max Fury Road: Cette bande de mamies dans le désert moi ça me fait frétiller pas vous ?

Prix de votre révélation 2015 : Channing Tatum et Charlize Theron : Quoi, ces gens là sont de bons acteurs ?? Ben ça alors, j'en tombe des nues, je pensais que c'était des mannequins.

Prix du film que vous avez loupé au ciné cette année et que ça vous a bien emmerdifié : Le Voyage dans la Lune, de Méliès, on m'a dit qu'il y avait plus de séances, je me suis bien fait niquer pour le coup.

Prix de la scène la plus involontairement drôle de l'année :  Le plan-séquence de Birdman.

Le Top de Leyla, l'indéboulonnable

Meilleur film de l'année 2015

1.  Vice Versa : En fait j'y pensais plus, et en lisant le top de Yoyo je me suis souvenu que c'était juste le meilleur moment que j'avais passé au cinoche cette année. J'ai ri de bout en bout c'était génial, littéralement du génie. Je ne dit pas qu'il est parfait ou subtil, mais franchement j'ai adoré.

2.  Star wars, Le Réveil de la Force : je suis pas une fan des premiers jours comme vous le savez sûrement (ou pas hein) (bon ok on m'a même trainée jusqu'au cinéma), mais j'ai trouvé que le pari était complètement gagné, j'y suis même retourné plusieurs fois tant le film, sous ses abords peut être assez commercial, était vraiment travaillé. Et avec beaucoup de passion, ça se sent. Et les acteurs, n'en parlons même pas... ils sont juste parfaits ! Donc oui, 2e place, pour la bonne surprise de l'année !

3.  Asphalte : superbement écrit, réalisé et interprété. Voilà.

4.  Mustang : sublime.

5.  The man from Uncle : trop contente de retrouver Guy Ritchie, et je suis dingue d'Alicia Vikander, depuis Royal Affair je la suis où qu'elle aille et c'est un pur plaisir !

Eeeeew j'ai des gouts absurdes. De rien.

Pire film de l'année 2015

Probablement Fifty shades of Grey, mais je ne saurais le dire.

Pas d'avis. donc je change en tant que déceptions de l'année 2015 :

1.  The Lobster : très bon film, même si je m'attendais à mieux encore. Je n'étais pas vraiment déçue, d'où le classement, mais de l'idée absolument géniale de base, c'est devenu légèrement trop glauque pour moi. Les interprétations étaient parfaites.

Meilleur réalisateur de l'année 2015

1.  Samuel Benchetrit pour Asphalte.

2.  Deniz Gamze Ergüven pour Mustang

3. J.J Abrams pour Star Wars, le Réveil de la Force : la tâche n'était pas facile, et il s'en sort plus qu'admirablement bien. Good job

4.  Yórgos Lánthimos pour The Lobster

Note de Hunter, le rédacteur : vu que Leyla n'a placé que quatre films, chose que je n'aurais reproché à aucun autre membre du blog qui eux ont au moins la décence de ne pas être des êtres maléfiques; me voici emmerdifié pour revoir le barème de points... Enfin pas vraiment en fait. Mais je voulais juste faire mon désoligeant comme toujours.

Meilleur acteur de l'année 2015

1.  Eddie Redmayne pour Une merveilleuse histoire du temps : Direct. Je comprends même pas qu'on puisse jouer comme ça, en fait.

2.  Benedict Cumberbatch (et j'ai même pas copié collé son nom) pour Imitation Game : J'ai adoré ce film, vraiment. Il est pas dans le classement des meilleurs films, comme une merveilleuse histoire du temps. 2 très bons films mais surtout pour les acteurs, on peut presque dire, qu'ils ne seraient rien sans les acteurs. A part Keira Knightley, qui joue assez mal, finalement. C'est pas très grave car elle passe bien à l'écran (et elle est super belle ce qui ne gâche rien). Bref.

3.  Michael Keaton : Birdman

4.  Colin Farrell : The Lobster

Meilleur actrice de l'année 2015

1.  Felicity Jones Dans Une Merveilleuse histoire du Temps : Quoi qu'on dise, c'est clairement pas une second rôle. J'ai rarement vu une performance pareille, elle était d'une sensibilité et d'une justesse absolument grandioses. Magnifique.

2.  Julianne Moore dans Still Alice

3.  Alicia Vikander dans Ex-Machina

4.  Rachel Weiz : the Lobster

Meilleur second rôle (catégorie mixte)

1.  Monica Belluci dans Spectre ... Nan j'déconne, je l'ai même pas vue. (je suis tellement drôle) Donc je dirais Emma stone dans Birdman

2.  Robert Duvall dans Le Juge : j'arrive pas à savoir si c'est 2014 ou 2015, mais il l'aurait bien mérité (NDH le film est sorti en Octobre 2014, mais bon je vais être bon prince et l'accorder)

Meilleure scène de l'année 2015

1.  La scène d'ouverture de Spectre : est juste purement ouf

2.  La scène de la course poursuite au début de The man from Uncle, juste tellement géniale/drôle. Puis celle de la torture aussi. J'ai beaucoup trop ri

3. La scène du pont dans Star Wars VII : whah les acteurs quoi ... Chapeau, parce que franchement ça aurait pu être facilement ridicule, mais c'était d'une justesse rare.

Meilleure bande originale

Je sèche un peu... mais la bande son de Star Wars le Réveil de la Force était à la hauteur des films précédents, ce qui n'est pas peu dire.

Les Prix Spéciaux de Leyla

Prix de votre révélation 2015 : La nouvelle générations de Star Wars, Daisy Ridley, John Boyega et Adam Driver (même si je connaissais déjà Adam Driver dans Girls et quelques films, ça lui permettra surement de faire connaitre du grand public et il l'a pas volé !)

Prix du film que vous avez loupé au ciné cette année et que ça vous a bien emmerdifié : Birdman ... que j'ai du voir par mes propres moyens. Légaux évidemment.

Le Top de Hunter, le rustique

Meilleur film de l'année 2015 :

1.  Star Wars Le Réveil de la Force : Parce que oui, j'ai kiffé... j'ai kiffé. Enfin un bon film dans la saga, ça fait du bien à voir. Un film loin de se reposer uniquement sur une nostalgie putassière et bien plus intéressant qu'il en a l'air.

2.  Mad Max Fury Road : Novice de l'univers Mad Max, ce film m'a pourtant happé dans son univers et ses enjeux et ce sans faire étalage d'une diatribe sophistiquée... Miller a parfaitement intégré qu'au cinéma il vaut mieux montrer qu'expliquer. Bon maintenant je vais me faire le reste de la saga et j'ai hâte de découvrir Beyond Thunderdom qui est le meilleur de la franchise d'après Mr Edward.

3.  Sicario : Un film dont j'ai longuement hésité avant de l'intégrer, surtout à cette place... En grande partie à cause du goût de "tout ça pour ça" qu'il laisse dans la bouche après l'avoir vu... Jusqu'à ce que je me rende compte que c'est justement dans cette impression que réside tout le génie du film.

4. Birdman : J'ai longuement hésité avec Hacker (Blackhat) de Michael Mann, mais là j'ai préféré laissé parler la raison plutôt que l'affect. Porté par une maitrise formelle et scénaristique assez dingue, Birdman a de plus le mérite de concilier un cinéma grand public avec une approche plus auteur... et ça je ne peux que saluer la démarche.

5.  Ex Machina : Ce premier film d'Alex Garland a les défauts de tout premier film... un peu comme Lost River que j'ai hésité à intégrer à ce top aussi. Toutefois je me suis laissé prendre dans l'ambiance et dans les méandres de ce scénario en apparence simple, mais qui aime se jouer de nous et de nos attentes.

 

Pire film de l'année 2015

1.  Cinquante nuances de Grey : Non seulement c'est chiant car n'étant finalement qu'une situation initiale s'étalant sur 2h en plus d'être un ramassis de clichés grotesques, mais en plus c'est foutrement malsain... Il a le mérite d'avoir fièrement détrôné X Men Origins Wolverine du statut de film que je hais le plus...

2.  Terminator Genisys : Parce que voilà comment foutre en l'air définitivement une saga à coup de fan service putassier servant surtout un scénario complètement abracadabrantesque. Le premier film de l'année à m'avoir donné envie de me barrer de la salle de cinéma tellement je m'emmerdais.

3.  Ant Man : Dans l'absolu je ne le considère pas comme étant l'un des pires films du monde et je pense que cette année il est sorti bien pire. Seulement c'était tellement insipide, formaté et prévisible, qu'au bout de 10 minutes j'avais l'impression que le film n'avait plus rien d'intéressant à me montrer et je voulais pour la seconde fois de l'année, me barrer de la salle de cinéma tellement je m'emmerdifiais.

4.  Jupiter Ascending : On va encore me dire que je n'ai rien compris au film et au génie des Wachowski, mais honnêtement je m'en carre la rondelle contre du pain de mie... Ce film est chiant, pompeux, écrit avec le fion... bref c'est mauvais.

5.  Prémonition (Solace) : Vu il y a peu de temps. Je n'ai pas eu le temps de rédiger un article sur le pourquoi je n'aime pas ce film, mais cela devrait venir d'ici peu avec un Parole à la Défonce bien piqué des hannetons...

Meilleur réalisateur de l'année 2015

1.  Georges Miller, Mad Max Fury Road : A 70 ans le père Miller donne une leçon de cinéma à tout le monde avec son sens de la narration visuelle et sa capacité à gérer des scènes démentielles en terme d'ampleur.

2.  Alejandro Gonzalez Inarritu pour Birdman  : tout en "faux plan séquence", il parvient à passer outre l'effet d'esbroufe que ce procédé pourrait avoir pour lui donner un réel sens dans la narration, brouillant habilement les frontières entre cinéma, introspection, théâtre.

3.  Denis Villeneuve pour Sicario : Ce réalisateur canadien m'a définitivement conquis. J'aime le style de ce gars sachant s'effacer derrière le propos de ces films et évitant ainsi de nous imposer des gimmicks trop démonstratifs, sans pour autant faire des œuvres impersonnelles.

4.  Clint Eastwood pour American Sniper : C'est un fait, papy Eastwood a encore la gnac et le démontre avec son film de guerre pouvant être certes dérangeant, mais à l'efficacité difficile à remettre en cause. Un film dont certaines séquences m'ont juste laissé à bout de souffle.

5.  Michael Mann pour Hacker : Oui encore lui. Même si ce n'est pas son meilleur ouvrage, il n'y a rien à faire, j'adhère totalement à sa façon de mettre en scène des environnements urbains... Et que dire de sa faculté à mêler une réalisation "réaliste" avec une autre plus contemplative voir ouvertement symbolique... Bordel, que j'aime le cinéma de Mann !

Meilleur acteur de l'année 2015

1.  Jack Gyllenhaal dans La Rage au Ventre "Southpaw" : C'est un fait, Gyllenhaal est l'un des meilleurs acteurs de sa génération. Et il nous le prouve dans ce film de Antoine Fuqua, qui bien que très classique, nous offre des puissantes prestations d'acteurs. Jack s'est donné à 200% dans son rôle et cela se voit clairement à l'écran.

2.  Bradley Cooper pour American Sniper : Qu'il est loin le temps où Bradley jouait dans Alias l'un des rôles les plus énervant de cette série... Après avoir fait un crochet du côté de la comédie, Cooper nous démontre qu'il est un acteur solide pouvant être impressionnant.

3.  Benedict Cumberbatch pour Imitation Game : Si l'on regrettera que son interprétation de Alan Turing n'échappe pas au cliché du "Sheldon Cooper" par moment, il faut reconnaitre que l'interprète de Sherlock incarne solidement le fascinant inventeur.

4.  Steve Carell dans Foxcatcher : Au début j'ai eu un peu de mal avec son jeu en mode "Actor studio" et finalement assez maniéré... Puis j'ai regardé des vidéos avec le vrai John Dupont et il faut avouer que le mimétisme dont fait preuve Carell est assez impressionnant et à ce titre il ne démérite pas les louanges qui lui ont été faites.

5.  Joaquin Phoenix pour Inherent Vice :   Si le dernier ouvrage de Paul Thomas Anderson peut paraitre confus, voir carrément bordélique; la prestation de Phoenix à elle seule légitime de voir le film... Puis la scène de la photo...

Meilleur actrice de l'année 2015 (seconds rôles inclus)

1.  Emily Blunt pour Sicario : Interprétant une agent du FBI idéaliste, il est difficile de ne pas éprouver d'empathie pour son personnage, sorte d'oisillon tombé de son nid et qui va découvrir un milieu hostile et terrifiant. Et cette identification ne serait pas possible dans l'excellence du jeu de Emily Blunt.

2.  Alicia Vikander pour Ex Machina : J'avoue je manque d'objectivité, je suis amoureux de cette actrice depuis son rôle dans A Royal Affair

3.  Oona Laurence pour La Rage au Ventre "Southpaw" : diantre, que cette gamine est douée...Je sais qu'elle aurait plus sa place dans une catégorie "second rôle", mais ce serait oublier qu'elle est clairement LE rôle féminin de ce film et son interprétation est de celles qui m'ont le plus épaté cette année surtout dans une scène où elle parvient à voler la vedette à Gyllenhaal...

4.  Charlize Theron pour Mad Max Fury Road : Un personnage féminin dans un film d'action qui botte des cul et qui n'est pas hypersexualisé... J'avoue j'adhère au projet. Et Charlize Theron interprète Furiosa avec justesse. Clairement un rôle où l'on oublie qu'elle a joué une conne pas foutue de faire un pas de côté...

5. Daisy Ridley pour Star Wars, le Réveil de la Force : Bon là aussi je suis amoureux...

Meilleur acteur/actrice dans un second rôle de l'année 2015 :

1.  Benicio Del Toro dans Sicario : Là je triche car il aurait pût être dans les meilleurs acteurs, son rôle étant quasiment "principal" dans le film... Mais je voulais le nommer en première place dans un top. En tout cas il est impeccable dans le rôle d'un type adorable que l'on aimerait inviter à diner.

2.  Mark Ruffalo dans Foxcatcher : pour tout dire son interprétation m'a davantage marqué que celle de Carell dans le film de Bennett Miller... mais bon c'est un second rôle.

3.  Oscar Isaac dans Ex Machina : Je ne m'en cache pas, j'aime beaucoup cet acteur et il est juste excellent dans ce film.

4.  Emma Stone dans Birdman.

5. Forrest Whitaker dans La Rage au Ventre (Southpaw) : pas une interprétation en mode "t'as vu ma performance à Oscar" mais davantage en sobriété et retenue tout en restant puissante quand il le faut. C'est la marque des grands acteurs : savoir taper juste au moment opportun et Whitaker le fait à merveille dans Southpaw

Meilleure scène de l'année 2015

1.  La scène du Pont dans Star Wars le Réveil de la Force : Je ne puis trop en dire, mais juste que cette dernière est un condensé de tout ce que je peux aimer dans Star Wars : une dramaturgie puissante associée à une symbolique pertinente. Quand j'ai vu cette scène je me suis dis "Bon bah ça y est, on le tiens le meilleur Star Wars depuis la sortie de l'Empire Contre-Attaque".

2.  Bienvenue à Juarez dans Sicario : Incroyable en terme de tension. J'étais complètement accroché à mon fauteuil, retenant mon souffle comme cela m'arrive trop rarement au cinéma.

3.  L'entrainement des deux frères dans Foxcatcher. Une leçon de cinéma tout simplement. Comment montrer toute une relation entre deux frères sans avoir besoin d'une seule ligne de dialogue. Le Fossoyeur en avait parlé dans sa critique du film et avant de voir son avis j'ai déjà tilté sur la génialité de cette séquence...

4.  Le Climax dans Hacker (Blackhat) : Où comment Michael Mann rompt son contrat réaliste pour mettre en avant sa symbolique régissant tout les personnages de ses films...

5.  La tempête de sable dans Fury Road : Oui cette scène baigne dans le numérique, mais quelle scène... J'étais juste scotché à mon fauteuil avec ma mâchoire décrochée.

Meilleure bande originale

1.  Sicario de Johann Johannsson : Une BO oppressante accompagnant à merveille la tension de ce film.

2.  Star Wars Le Réveil de la Force : Une BO que j'ai appréciée après coup... En fait cette dernière a eu le même effet que le film a eu sur d'autres : dans un premier temps elle m'a déçue puis finalement à la réécouter, j'ai pu m'apercevoir que ça restait du très bon ouvrage et accompagnait à merveille le film.

3.  Lost River de Johnny Jewel : Une BO assez envoutante qui plonge directement dans l'ambiance hypnotique du film et accompagne à merveille les images de Gosling.

4.  Ex-Machina de Geoff Barrow et Ben Salisbury

5.  Mad Max Fury Road de Junky XL.

Les Prix Spéciaux de Hunter :

Prix du "ce film tout le monde en parle mais moi je m'en tape" :

1.  Réalité de Quentin Dupieux.... Oui je sais tout le monde dit que ce film est génial, que Dupieux est génial, que ses testicules sont les plus majestueuses... Mais il n'y a rien à faire : je m'en tape de ce film. Surtout parce qu'un film reposant sur une mécanique totalement absurde... bah moi j'ai du mal.

2.  Les 8 Salopards de Quentin Tarantino: Bon là c'est en 2016 mais plus j'en entends parler, plus je me dis que Tarantino n'est pas un réalisateur pour moi. Et c'est con parce que le gars a ses fulgurances et que j'aimerai l'aimer... Mais non il y a toujours des trucs dans son cinéma qui me font tiquer et m'empêche d'y adhérer. Et là j'ai l'impression d'un film d'un mec se vautrant dans l'excès de logorrhée verbeuse avant de se complaire à montrer un spectacle régressif glorifiant une violence gratuite finalement lassante...

Prix du film que vous avez loupé au ciné cette année et que ça vous a bien emmerdifié :

1.  Vice Versa (Inside Out)

2.  Seul sur Mars (The Martian)

3.  Le Pont des Espions (Bridge of Spies)

Prix du "Je l'avais bien dis, Edward en témoignera" de l'année : Le contrecoup de la hype Star Wars. Certains s'attendaient tellement à un chef d'oeuvre, le film ultime que forcément je m'attendais au retour de bâton de ces derniers. En effet comment Star Wars 7 à lui seul pouvait offrir un ressenti aussi puissant que celui que peuvent avoir certains à l'encontre du reste de la saga ? Les gens semblaient attendre que cet opus introductif puisse avoir une dramaturgie encore plus forte que cette construite sur tout une trilogie... C'est con parfois un gens...

Prix de l'actrice ayant fait frétiller ma gabardine : Alicia Vikander, découverte dans A Royal Affair, que j'ai regardé surtout parce que Yoyo l'avait chaudement recommandé, je suis tombé sous le charme de cette actrice... Mais alors dans Ex Machina... Je suis en extase devant ce galbe réjouissant... et accessoirement c'est une super actrice.

Prix de mes révélations de l'année 2015 :

1.  Le casting de Star Wars le Réveil de la Force : sortant des clichés hollywoodiens identificatoires voulant que le héros d'un film grand public soit masculin, beau et de type caucasien, ce Star Wars s'est essayé à prendre des inconnus et leur faire incarner des personnages avant tout.... Des personnages dont, ni le genre, ni la couleur de peau, n'empêche le public de s'attacher à eux et de comprendre leurs problématiques. Qui plus est l'efficacité de ce nouveau casting est telle que finalement le film aurait presque pu se passer du retour des anciens (j'ai bien dis presque).

2.  Oona Laurence : Je l'ai déjà citée dans mon top des actrices 2015, mais j'avoue que cette gamine m'a vraiment bluffé dans son interprétation et j'espère qu'elle suivra la voie tracée par les nombreuses autres enfants stars l'ayant précédée telles que Drew Barrymore, Miley Cirus, les soeurs Olsen... Ah non en fait j'espère qu'elle aura une meilleure carrière que ces dernières.

Prix de mes attentes pour 2016 :

1.  The Revenant : Rien que pour son visuel qui s'annonce sompteux et aussi pour répondre à cette question : est ce que Di Caprio remportera enfin l'Oscar du Meilleur Acteur, ou alors le running gag continuera ?

2.  Suicide Squad, pour contredire Yoyo surtout. Mais aussi parce qu'alors que je suis blasé des films de super héros, ce dernier semble sur de bons rails. Déjà de par son postulat de base : prendre des méchants. Ensuite pour son réalisateur David Ayer, abonné au personnages bordelines qui m'a épaté avec son Fury. Et enfin parce que dans le déluge de scènes d'actions que la BA nous présente, on peut voir quelques plans qui font mouches et donnent de la personnalité à l'ensemble tels que cette image d'un Joker allongé sur le sol encerclé par des lames diverses et variées...

3.  X-Men Apocalypse : Car la saga X-Men semble clairement remise sur de bons rails après un Days of Futur Past jouissif.

4.  Midnight Special : Parce que Jeff Nichols à la SF...

Prix de la tendance 2015 dont je me serais bien passé mais qui est bien partie pour perdurer en 2016 : le décès des célébrités de talent. Parce que perdre en une année des légendes telles que Christopher Lee et Robin Williams, ça faisait déjà bien chier... Mais en plus si ça se poursuit avec les disparitions de David Bowie et Alan Rickman (et bien d'autres)... là ça commence à sentir le faisan cette histoire.

Repost 0
Commenter cet article

yoyo114 09/02/2016 13:50

Alors, comme dirait Johnny, il est temps de remettre les pendules à leur place.
Tout d'abord, je tiens à féliciter Hunter pour ce formidable travail de mise en page et de calcul arithmétique que Einstein lui-même aurait peiné à effectuer.
Deuxio, je l'aime bien, Birdman. Bon allez, disons que je l'aime moyennement. Ma nomination à la scène involontairement drôle de l'année est plus là pour le plaisir du bon mot. Pour le reste, disons que les critiques dithyrambiques à l'égard de ce film m'encouragent à endosser l'habit du rageux. Mais Birdman, j'ai rien contre. C'est mignon, c'est rythmé, et ça se laisse voir sans ennui. Et comme le signale l'un d'entre vous, l'usage du faux plan-séquence n'est, finalement, pas si pédant que ça, bien au contraire, il se justifie à plusieurs reprises dans le film.

Ce qui m'inquiète, c'est que des gens (dont mes propres collègues) confondent le cynisme chic avec de la philosophie. C'est pas parce qu'un petit malin place son film à Broadway, et multiplie les symboles (la vie, la scène, le masque, le jeu de miroirs Keaton/Birdman/Batman) que l'histoire a un quelconque fond. Je conseille plutôt les derniers films de David Lynch : vous aurez les mêmes thèmes, traités avec génie, et sans la pensée bulldozer d'Iñarritu.

Star Wars : j'aime bien. J'aime même beaucoup. Hunter a raison quand il dit que la déception vient de l'attente, que les gens auraient voulu un autre film et n'ont pas jugé le film en lui-même. Sauf que moi, je n'en attendais rien, et ça ne m'a pas conquis non plus. Pour une raison simple : je n'ai jamais eu peur pour les héros, je n'ai jamais cru un instant à la menace du Nouvel Ordre. Parce que, pour moi, le scénario est beaucoup trop relâché et multiplie les incohérences. Le vaisseau de Kylo Ren, c'est pire qu'un gruyère. On y entre et on en sort comme on veut. Quand, la même année, on a Mad Max, modèle d'écriture, modèle de mise en scène, qui fait grimper la tension sur 120 minutes, pour moi, y a pas photo. Après ça dépend de ce qu'on cherche. Star Wars est plus varié que Mad Max en terme de décors et d'imaginaire. Et ça fait plaisir de retrouver cette mythologie, ainsi que de nouveaux héros (Daisy Ridley et John Boyega tiennent le film, d'ailleurs, parce que s'il fallait compter sur les viocques...)

Mia Madre : content d'avoir pu hisser un film d'auteur non-américain dans le classement avec le coup de pouce de Vivien ;) Bah oui, intello un jour...

yoyo114 09/02/2016 20:17

Complètement pas d'accord pour Lynch mais ce serait un débat trop vaste, et je dois encore manger donc la bataille de fions ce sera pour un autre jour.
Sinon, j'ai pensé aussi à l'arrivée à Juarez, dans Sicario, parce qu'en terme de mise en scène, ce passage est juste merveilleux. La largeur des plans, la tension, tout... La seule chose qui m'ennuie, c'est la musique pompière, qui vient surligner une tension déjà bien évidente. Du coup, je trouve que ça gâche un peu. Là encore, y a-t-il besoin de tout prémâcher au spectateur ? Est-ce qu'il ne vaut mieux pas laisser un peu son imagination travailler ? Lui faire un peu confiance ? C'est un reproche que je fais à Sicario mais qui peut s'appliquer à beaucoup de films cette année.

Je sais pas pourquoi, j'ai décidé d'être rabat-joie aujourd'hui ;)

mr-edward 09/02/2016 19:32

Perso, je préfère une pensée "bulldozer" que de la masturbation intellectuelle, chose que Lynch s'est malheureusement très bien faire. Rendre un récit et/ou un scénario faussement complexe ne le rend pas, non plus, plus intelligent qu'un récit simple et enfonçage de portes.

Pour Mad Max Fury Road, je vais me faire l'avocat du diable, mais pour un monde qui manque un peu d'essence, je trouve qu'il en utilise quand même beaucoup (tout le trajet qu'ils effectuent sans remettre de l'essence, normal ?!!)

Hunter Arrow 08/02/2016 20:35

Le barème de classification a été le suivant : chaque place donnait un certain nombre de points :
1ère place : 3 points.
2ème place : 2,5 points
3ème place : 2 points
4ème place : 1,5 point
5ème place : 1 point.

Je pouvais modifier le nombre de points donnés selon le nombre de nominés par un membre. Exemple lorsque je n'avais que 3 nommés, les points se répartissaient aisément ainsi : 1 point pour la 3ème place, 2 points pour la seconde place, 3 points pour la première place. Là où ça a été plus emmerdifiant c'était pour les tops à 4 nominés. Là j'ai juste enlevé les 2,5points.

Un bonus de point a été accordé pour les films nommés plusieurs fois pour une même catégorie. Ainsi un film nominé 2 fois se voyait accordé 0,25 point supplémentaire, un nominé 3 fois avait 0,5 point en plus. Cela restait un score minime mais a permis à certains films davantage nommés de faire la différence par rapport à un film une seule fois nominé mais étant mieux "placé". C'était plus "juste" selon moi.