CINEXPRESS ! - Le Cinéma De La Réalité (Moi Daniel Blake, Poesía Sin Fin, Le Teckel, Aquarius & Ma Vie De Courgette)

Publié le 9 Novembre 2016

Eh oui, c'est encore une fois après 6 mois d'absence que je fais revenir mon émission youtube fondatrice de critique de films, dont le titre ne me satisfait toujours pas mais avec lequel je suis un peu bloqué depuis maintenant plus de 3 ans. Et aujourd'hui, tombant étrangement dans un raccord involontaire avec les résultats du crêpage de chignon médiatique qu'on a traité d'élection présidentielle américaine, je vous propose l'exploration plus ou moins exhaustive de ce qu'on pourrait appeler avec dédain et réductibilisme le "Cinéma De La Réalité", ce cinéma plus proche du social, du politique, de la vie personnelle, du réalisme ou de l'existentiel, à travers le prisme de 5 sorties de ce dernier mois, toutes extrêmement variées et intrigantes dans leurs contexte intra autant qu'extradiégétique pour la plupart.

Bon, quelques petites choses à dire sur ce XVème CINEXPRESS, tout d'abord parce qu'il effectue un petit ravalement de façade de l'émission, dont le montage est plus mobile mais tout aussi extrêmement basé sur le dizaine de pages de texte que je me coltine à écrire et énoncer pour chaque vidéo. De même, on reste dans la nouvelle formule initiée par la critique d'Aladin, c'est-à-dire l'absence complète de "facecam" (j'utilise d'ailleurs un nouveau micro duquel j'ai été un peu trop distant pendant l'enregistrement, ce qui explique un son peut-être différent) et une apparition toute aussi trash du personnage du car fucker à mi-chemin de la vidéo, tout en y additionnant un retour au format d'une demi-heure, portant sur des films divers et variés que j'ai pu lier par une thématique principale dont le prisme véhicule un certain point de vue orienté sur les long-métrages.

Cette vidéo suivant une attaque majeure de copyright sur ma chaîne (le son de 3 vidéos avaient été désactivées avec plein d'autres inconvénients un peu plus mineurs sur une dizaine d'autres), seulement à cause des musiques de mes génériques de fin (souvent des chansons pourtant live de Radiohead), j'essayerai d'utiliser des compositions/prods musicales personnelles (sous le nom Bordoff) ou des génériques de fin de moins de 10 secondes à partir de maintenant dépendant de la vidéo.

Et enfin, je dois quand même dire que cette vidéo m'a encore une fois extrêmement épuisé à faire, et je pense qu'on a encore une fois dépassé la trentaine d'heures de travail (pour y ajouter les heures de visionnage des films et d'écriture) réparties sur deux semaines. Je reviendrai peut-être avec des vidéos plus ou moins ambitieuses ou plus ponctuelles, mais en attendant j'apprécierais de savoir ce que vous en avez pensé.

 

Enjoy !

Rédigé par Vivien le vidéaste débile

Publié dans #Critiques vidéos

Repost 0
Commenter cet article

yoyo114 08/12/2016 12:16

Je n'ai pas vu les films dont tu parles, mais Aquarius et Ma vie de courgette me tentent bien. Il faudrait que je fasse comme toi un récap, avec tous les films que je n'ai pas chroniqués cette année (au moins six) !!

Hunter Arrow 09/11/2016 20:27

Excellente vidéo, même si je dois reconnaitre que je ne suis pas du tout hypé par Jodorowsky parce que j'ai du mal avec l'abstrait et le style de cet homme. Sinon tu m'as coupé l'herbe sous le pied avec Daniel Blake (enfin sans vraiment le faire dans la mesure où il n'y a pas de film réservé non plus). En effet je pensais en parler dans une critique/édito où je le mettrais en lien avec mon impossibilité totale de parler de The Neon Demon (oui deux films diamétralement opposés) qui demeure celui qui m'a découragé d'écrire des critiques (vraiment le dernier Winding Refn est néfaste). J'avais trouvé un angle pour en parler, mais tu dis déjà tout sur Daniel Blake donc je ne vais pas répéter ça dans une critique...

Hunter Arrow 14/11/2016 02:42

Ne sois pas désolé Vivien, tu as très bien fais de parler de ce film dans ta vidéo. Comme tu le dis, cela faisait un moment qu'il n'y avait rien eu sur le blog, finalement on ne fait plus vraiment de réservation et Daniel Blake, de par son statut de palme d'or et sa qualité, méritait que l'on parle de lui. Et tu le fais très bien dans ta critique. En effet ça coupe l'herbe sous le pied d'une de mes idées,mais en même temps il serait dégueulasse de te faire le reproche d'avancer et de faire des critiques quand les autres ne donnent pas de nouvelles. Tu n'avais certainement pas à attendre mon approbation. Puis ça contribue au thème de ta vidéo qui est vraiment très bonne et j'aime cet angle thématique que tu as choisi qui donne une autre dimension à ton écriture. Tu es vraiment devenu très bon à cet exercice et c'est vraiment plaisant à voir et entendre.

Vivien 09/11/2016 22:29

Oui je me disais bien qu'il y avait un brouillon de critique de Neon Demon qui traînait depuis pas mal de temps sur overblog, par contre je suis vraiment désolé de t'avoir piqué Daniel Blake (ça fait presque triangle amoureux). Vu que ça faisait très longtemps qu'il s'était pas passé grand-chose sur le blog, malgré le retour inespéré d'une certaine personne fin-Août, j'avais pas vraiment pensé à introduire quelconque avertissement ou "réservation"...