Présentation de mr-edward

Publié le 14 Mai 2012

Mr Edward peut se définir ainsi : c'est un séducteur. Etant aujourd'hui  rendu à sa 700ème copine, mais seulement la 20ème réunissant l'ensemble des conditions suivantes : humaine, consentante, ne portant pas de soutane, non Zouzbeck, possédant un cerveau lui permettant d'accomplir les tâches primaires que l'on est en droit d'attendre d'une femme (vaisselle, repassage, ménage...).

Il est aussi écrivain, auteur de nombreux ouvrages de références en matière de séduction dont les oeuvres les plus éminentes sont " Oh oui de la Gabardine ! Ou comment séduire une femme avec un textile", "Draguer en étant une enflure, c'est possible !". Ces guides ne fûrent jamais publiés malgré leurs évidentes qualités. Mais loin d'être un vulgaire être condamné à s'enorgueillir des plaisirs coupables de la chaire, il est aussi un homme avec des sentiments  et à la recherche de l'élue.

Cette accumulation de conquêtes à en faire passer DSK pour un Jésuite n'est en fait qu'une suite de dégâts collatéraux causés par cette quête de l'être à aimer. Et dans ses moments de réflexion il écrit aussi des livres très sensibles sur les sentiments.

En matière de Cinéma, Mr Edward aime simplement ne pas se prendre la tête même si il ne crache pas sur des films plus intellectuels. Ses goûts sont catégoriques : il aime ou il n'aime pas. Des fois il se prend d'affection pour des oeuvres imparfaites ou incomprises, d'ou sa passion pour le film "The Postman" de Kevin Costner.

 

Et voici son texte de présentation :

 

Il y des jours où l’on se regarde dans le miroir et l’on ne peut s’empêcher de se poser ces questions : Qui suis-je ? Qui est l’homme que je vois dans ce miroir ? Est-ce moi ? Tout ce que j’ai accomplis dans ma vie, est-ce bien réel ? On se regarde un instant, puis la seconde suivante on reprend le cours de nos vies comme si de rien n’était.

Il y a des lundi matin assez difficile après un week-end bien chargé. Le portable vibre, il est midi, mais les volets sont encore fermés. Je me lève, la tête encore ailleurs, vers d’autres mondes éphémères. Je me dirige vers la salle de bain, je passe les détails car ceux-ci sont si peu intéressants. Je sors lavé et habillé, propre de la tête aux pieds, prêt à prendre mon petit déjeuner. Le monde ne se soucie pas de moi, il tourne, tourne encore et encore. Je pourrais sortir et embrasser toutes les personnes que je croise. Les serrer dans les bras, leur dire que je l’ai aime même si je ne les connais pas. Crier que je suis vivant et qu’aujourd’hui ne s’annonce pas trop mal. Mais que voulez-vous, mon portable ne cesse de vibrer. Ma 702ème copine essaye de m’appeler pour la 15ème fois. Allez ! Je refuse de répondre car la journée ne s’annonce pas trop mal. Je ne veux rien gâcher, juste profiter de chaque seconde qui m’est donnée de vivre. Alors je décide de me poser dans mon lit, j’allume la télé mais je me rends compte que je ne suis pas allez uriner, quel drame. J’y vais puis retourne dans mon lit, la télé toujours allumée. J’ai dans les mains une télécommande et un dvd : Postman. J’entends déjà certains rires, mais leurs railleries ne sont que la preuve d’une bassesse et d’une étroitesse d’esprit. IL ne mérite même pas que je m’éternise dessus. Sous quelle force sont-ils aptes à juger un tel film ? Ils pensent détenir la vérité mais s’aveuglent de leurs mensonges. Ils ne savent pas ce que sait d’aimer un film (autre que Postman), un film qui vous marque à vie. Vous l’avez regardé plus d’un million de fois étant petit et aujourd’hui encore, vous le regardez avec des yeux d’enfants. Bien entendu certains renient leurs films d’enfance, ba ouais ils sont devenus « grand », comme si notre enfance mourrait définitivement à partir d’un certain âge. Et le mot « réminiscence », il n’est pas dans le dictionnaire pour rien ? Moi, je suis toujours dans mon lit à regarder ce film, à me dire « mais qu’est-ce que s’est mauvais, mais qu’est-ce que je l’aime ». Il fait remonter en moi un tas de bons souvenirs. Et n’est-ce pas là une force du 7ème art ?!

Mais qu’est-ce ce le 7ème art après tout ? Et bien, je dirais que c’est tout d’abord une image et un son produit alliant ensemble une étrange danse fascinante qui nous envoûte et nous fait voyager dans de contrées lointaines insoupçonnées. Ils ont ensemble une utilité, une fonction, un but qui peut aller au frisson, à des visions cauchemardesques à des rêveries douces ou amères. Ils ne sont là que pour nous extirper de notre quotidien, quel qu’il soit, triste, morose ou bien au contraire, répondant à nos attentes. Ils nous font voir des choses de la vie réelle ou imaginaire, un monde tel que nous le connaissons, ou à l’inverse, un monde qui pourrait voir le jour demain. Il y a dans cela quelque chose de très iconoclaste, d’abracadabrantesque, un soupçon fantasmagorique dans ce tableau. Et pour ne rien oublier, il y a des gens qui rendent possible un tel spectacle, allant du distributeur de café à l’acteur principal, ils sont essentiels dans ce processus et il nous arrive de l’oublier. Ils sont tous une goutte de pluie dans ce ciel parfois gris. Et un homme arrivant et chantonnant « I singing in the rain » pour habiller le tout d’un bon rouleau de printemps. C’est ça ma vision du cinéma, un ensemble de rien faisant un tout, rendant possible n’importe quelle idée que l’esprit humain puisse avoir.

Le film se termine et je reste allongé, perdu dans mes pensée, mon portable continu de sonner. Je ne veux pas répondre. J’allume mon ordinateur, direction Allociné, forum Inception. Le forum se meurt, plus personne ne post de message. Après tout, chacun à sa vie à côté. Un forum ce n’est pas éternel, comme l’enfance. Et puis je me dis, c’est la vie. Mais je n’arrive pas à partir. Il est toujours difficile de s’arracher un bout de cœur, de laisser partir une personne que l’on pensait importante. Et si je leur proposais cette idée, accepteront-ils ? Je me lance dans le vide : et si l’on créait un blog ?

THE TEMPLE OF WHISKERS, tel est son nom. Est-ce que cela va fonctionner ? Après tout, comme dirait le rappeur Orselsan : A quoi ça sert de préparer l'avenir si t'oublies d'vivre ? Donc n’y pensons pas et allons où le vent nous mène.

Bienvenue mes amis.

mr-edward

Rédigé par mr-edward et hunter arrow

Publié dans #Présentation Membres

Repost 0
Commenter cet article

mr-edward 30/05/2012 19:53

Mince je l'ai effacé. En fait c'était plus un récapitulatif rapide des goûts cinématographique.

Hunter Arrow 29/05/2012 18:27

Bon l'idée des films est bonne mais pas forcément ici où cela passe inaperçu.

leblogdeyoyo114 15/05/2012 07:22

Snif.