Spec Ops : The Line

Publié le 7 Février 2013

spec-ops.png

 

Alors que la production des titres AAA coûte de plus en plus cher, que l'on cherche à nous vendre du spectacle avant de nous vendre une expérience; certains titres cherchent à se démarquer. Chose encore plus difficile quand on prend le parti pris de réaliser un TPS (Third Person Shooter), genre ultra représenté sur cette Gen. Alors qu'en est il de ce jeu sorti depuis un petit bout de temps ?

 

Développé par : Yagger

Edité par : 2K Games

Genre : Action

Jeu conseillé à un public mature. PEGI 18.

 

De quoi ça cause ?

 

Dubaï n'est plus que ruine après avoir été violemment touchée par une tempête de sable sans précédent. La 33ème Division dirigée par la général Konrad et dont les hommes sont surnommés les Damnés; s'est portée volontaire pour évacuer les civils menaçés par la tempête. Désobéissant à l'orde qui leur fut donné de rentrer au pays, la 33ème échoua à évacuer la population de la célèbre cité et fut portée disparue. Toutefois une mystérieuse transmission radio où l'on peut entendre la voix du général Konrad est captée et entraine l'envoie de l'équipe Delta sur les lieues. Cette dernière composée du Sergent Lugo, du Lieutenant Adams et enfin du Capitaine Martin Walker est chargée d'enquêter sur la question et de retrouver des survivants si il en reste. Là bas les soldats y trouveront des choses qui les dépassent complètement et ils iront au bout de leur résistance mentale, se devant de garder la tête froide alors que la folie semble avoir gagnée la ville et ce qui reste de ses habitants.

 

 

Comment ça ce touche ?

 

Spec Ops the Line est un jeu de tir à la troisième personne, s'inscrivant en cela dans la lignée des Gears of War, Uncharted, Max Payne... Et disons le de suite, si les développeurs annoncaient avec ce titre bousculer le joueur, ce n'est pas du côté du gameplay qu'il faut attendre la moindre pichenette. Non c'est très classique dans la forme.

 

Dans sa mission, notre personnage est accompagné par deux coéquipiers auxquels nous pouvons donner des ordres primaires tels qu'attaquer un ennemi en particulier, aveugler ces derniers dans le cas d'une situation inextriquable ou encore se soigner entre eux en sachant que la mort de l'un d'entre eux signifie le game over. Mais pas de soucis, l'IA de ces derniers est plutôt bonne et nous ne les trainons pas comme des boulets, sauf dans quelques moments.

 

Au rayon des innovations on trouve des interractions avec le décors qui vont nous permettre d'ensevelir nos ennemis sous du sable. Les tempêtes de sables sont aussi de la partie mais ce sont des apparitions scriptées qui n'arrivent qu'à certains moments donnés.

 

dubai-shooter-spec-ops-the-line201001-08-1004-1263029448

Le gameplay à la troisième personne est on ne peut plus classique, on se planque et on tire. Pourtant dans les faits, il fonctionne bien.

 

Mais en dehors de ces rares aspects le jeu est d'un classiscisme total. Toutefois même si le gameplay est réchauffé il faut reconnaitre qu'il est efficace. Les ennemis ne sont pas bien résistants mais leur surnombre assure le challenge. Surtout que l'on meurt en peu de balles dans Spec Ops. Ainsi le jeu peut être par moment assez corsé mais jamais insurmontable. On notera tout de même quelques imprécisions agaçantes tels un personnage ne se mettant pas à couvert quand on lui demande, ou encore ce dernier qui quitte sa couverture quand là on ne lui a rien demandé... Le feeling des armes est plutôt bon.

 

Alors pour conclure sur la partie gameplay, ce dernier est assez maitrisé dans son grand ensemble. D'ailleurs à titre personnel je ne comprend pas que l'impression de déjà vu soit présenté comme étant limite rédhibitoire par certains journalistes de la presse dite spécialisée. Honnêtement on saque Spec Ops là dessus alors que la critique peut décemment se poser sur des titres tels que Gears of War 3 ou Uncharted 3 qui eux même reprennent exactement le même gameplay, ce qui pourtant n'empêche pas les notes dithyrembiques dans la presse. Dans les faits, si l'on excepte les quelques imprécisions le gameplay de Spec Ops demeure maitrisé et agréable à prendre en main avec d'excellents gunfights portés par une bande son de dingue les rendant jouissifs mais ça j'y reviendrais plus tard.

 

Heart of Darkness

 

Ce choix de titre pour cette partie de l'article n'est pas anodin car une chose que je n'ai pas encore évoquée c'est l'ambiance et l'exploitation du scénario. Celui ci est inspiré par le livre de Joseph Conrad qui a aussi inspiré... Apocalypse Now rien de moins. D'ailleurs le jeu débute sur une scène fortement inspirée par le début du film de Coppola. Mais ce Spec Ops ne se contente pas de bêtes références pour se construire une identité très forte.

 

Spec_Ops_The_Line_Nov2011_4.pngLe jeu jouit d'un très gros travail sur l'ambiance

 

En effet en premier lieu il peut compter sur son ambiance de folie renforcée par le cadre particulièrement bien choisi. En effet c'est dans un Dubaï en ruine et noyé sous le sable que l'on évolue et voir cette cité, haut lieu de frivolité, ravagée par Dame nature a quelque chose de particulier. Ca et aussi la vision d'habitants complètement désemparés et rendus à la survie la plus primaire... il y a quelque chose d'apocalyptique là dedans et c'est une partie du charme du jeu.

 

3100777001 1 5 aJ8wxGND

Si le jeu n'est pas irréprochable sur le plan graphique, il n'empêche qu'il dispose de plans qui flattent sans peine la rétine.

 

De plus si le jeu n'est pas techniquement parlant magnifique, certaines textures étant assez laides et l'aliasing étant de la partie; le titre a une patte artistique indéniable. On sent le gros effort fait sur le rendu des décors afin de faire évoluer le joueur dans des niveaux visuellement magnifiques. C'est un sans faute du point de vue de la direction artistique et certains panoramas de Dubaï sont à tomber ainsi que les décors intérieurs (plus rares) respirant la décadence d'une époque faste et insouciante mais révolue.

 

Autre point qui joue magnifiquement sur l'ambiance : l'OST. Qu'il en soit des thèmes originaux composés exclusivement pour le jeu ou des titres repris, nos oreilles sont on ne peut plus flattées. Echapper à un hélicoptère sur du Vivaldi, subir une fusillade avec Hush des Deep Purples comme fond sonore, il n'y a pas à dire, c'est un plaisir rare. Par contre, tant que l'on en est à traiter de la partie sonore, on pourra pester sur le manque de peps du son des armes. Petit défaut. Par contre soulignons aussi un très bon doublage français avec des doubleurs visiblement impliqués et qui parviennent sans peine à nous immerger dans ce scénario.

 

 

news spec ops the line se lance-13002

Le titre de Yager repose énormément sur la dimension psychologique de son scénario qui est sans concession.

 

Voilà la transition est là afin que je puisse évoquer ce qui m'a le plus séduit dans ce titre : l'exploitation de son scénario. En lui même il n'a rien de bien complexe et on est très loin d'un Metal Gear Solid. En revanche celui ci est parfaitement mis en scène et surtout prend un parti pris particulièrement mature, évoluant de plus en plus tel une descente en Enfer irrémédiable pour les héros du jeu et se terminant sur une fin dors et déjà culte. D'ailleurs les frontières entre le bien et le mal sont totalement brouillées et l'on en vient à remettre en question nos propres actions. Le titre use de la violence de manière intelligente. Cette dernière n'est pas là en tant que support au défouloir mais bel et bien pour dénoncer les horreurs de la guerre et n'est absolument pas jouissive. C'est en voyant ce Spec Ops The Line que l'on se rend compte à quel point le jeu vidéo peut évoluer sur quelque chose de bien plus mature et intéressant et que l'on comprend que ce média est terriblement sous exploité, les autres développeurs préférant utiliser la violence comme un élément fun ou alors juste pour faire le buzz.

 

Pour conclusionner :

 

Ce Spec Ops The Line est une expérience vidéoludique à vivre. Certes sa faible durée de vie ainsi que son gameplay basique, mais carré, peuvent faire grincer quelques dents. Toutefois on ne peut nier la pure et totale réussite artistique que constitue ce titre ne serait ce que pour son formidable travail sur son ambiance.

 

Les Moins :

  • Une très faible durée de vie si l'on ne touche pas au multi
  • Techniquement pas toujours au top
  • Des imprécisions au niveau du gameplay par moment
  • Un gameplay qui ne réinvente pas la soupe au choux...

Les Plus :

  • ... mais qui est très efficace dans son ensemble
  • L'IA des alliés plutôt bonne
  • Une direction artistique de toute beauté tirant parfaitement parti de son cadre atypique
  • Une OST tout simplement magnifique
  • Très bon doublage Français
  • Un très bon scénario proposant des passages nous retournant complètement
  • Une fin juste... énorme

Ma Note : 4,75/5

Rédigé par Hunter Arrow

Publié dans #Dans le Game

Repost 0
Commenter cet article

mr-edward 17/02/2013 14:39

Très bon article, je pense que j'essayerais, un jour, d'y jouer.

mr-edward 14/05/2013 23:40

Parce que je suis un gros narcissique, je réponds à mon commentaire. Je viens d'achever le jeu et c'est du lourd. Du résume très bien les + et les - de Spec Ops. La fin est énorme (bien que me doutant légèrement du dénouement à partir du dernier chapitre) et le titre mérite d'être jouer de par son scénario intelligent (surtout qu'il ne coute plus que 10€).

William a un pseudo classique 10/02/2013 16:20

Très bon article, ça fait plaisir d'en voir un qui change. As-tu joué à Dishonored? Ce serait sympa d'avoir ton avis sur ce jeu largement élogié par la presse. Je l'ai testé, mais je garde mon avis
pour moi.

Hunter Arrow 08/02/2013 19:58

Merci beaucoup Vivien. Sache qu'en ce qui me concerne je n'achète que très peu de jeux moi aussi. D'une part parce que le JV n'est qu'un Hobby et que si j'ai 50€ à dépenser (ce qui est rare vu mon
budget ric rac) je préfère les mettre dans plusieurs films qui reste sans conteste mon loisir favoris (avec le touchage de gabardine).

Pourtant avec tout le bien que j'ai entendu sur ce jeu et vu son prix modique, je me suis lancé. Sache que je l'ai testé sur XBox360, que je l'ai acheté neuf et qu'il m'a coûté 20€ sur Amazon....
c'est franchement donné (même si j'avoue que pour la faible durée de vie j'aurais difficilement accepté de mettre plus de 40€).

Si tu le prend sur PC en version boite il est encore moins cher sur le site que je viens de citer. Son prix doit se situer entre 12 à 15€... là aussi ça vaut le coup et le coût.

Par contre je maintiens l'avertissement, c'est un jeu très dur sur le plan de la violence. Surtout qu'il nous rend malgré nous complice de cette violence ce qui peut mettre mal à l'aise... ce qui
d'un côté est une bonne chose car c'est ce que tout jeu violent se devrait de faire au lieu de glorifier la violence comme ils le font habituellement.

vivien ne sait pas écrire 08/02/2013 18:37

Au début de mon commentaire précédent je voulais dire "digne d'une critique d'un site..."

Vivien wof wof 08/02/2013 18:35

Bon article, d'une critique d'un site "professionnel" (la plupart des sites de jeux vidéos ne le sont plus vraiment, je ne citerai personne (cliquez néanmoins sur mon pseudo pour savoir de quel
genre de site je parle))...

Moi ce jeu me tente bien, même si en ce moment j'achète plus trop de jeux, parce que j'arrive pas à dépenser 50 euros de mes économies "juste" pour un jeu PC que je ne suis pas sur d'adorer... Bon,
je peux toujours me reposer sur la gentillesse passagère de mes parents quand ils achètent Skyrim ou encore sur Noël, où j'ai d'ailleurs reçu une livrée de 3 jeux excellents (Far Cry 3, Rayman
Origins et Portal 2), mais bon, à part ça... Mouairfl, j'achète pas vraiment de jeux...

Mais vu que ce jeu a pas été super-médiatisé et qu'il est sorti il y a un petit bout de temps, je pense pouvoir me le prendre pour une vingtaine d'euros... Disons que tu m'as convaincu que ça vaut
vraiment le coup d'oeil