Man Of Steel : Est-ce un oiseau ? Est-ce un avion ? Non, c'est la critique de mr-edward

Publié le 18 Juin 2013

Réalisé par Zack Snyder

Avec Henry Cavill, Amy Adams, Michael Shannon, Russell Crowe, Kevin Costner, Diane Lane, Ayelet Zurer, Antje Traue...

Genre Action, Aventure, Fantastique

Sortie : 19 juin 2013

Synopsis : Un petit garçon découvre qu'il possède des pouvoirs surnaturels et qu'il n'est pas né sur Terre. Plus tard, il s'engage dans un périple afin de comprendre d'où il vient et pourquoi il a été envoyé sur notre planète. Mais il devra devenir un héros s'il veut sauver le monde de la destruction totale et incarner l'espoir pour toute l'humanité.

My name is Man, Superman...

Crée par Jerry Siegel (Scénariste) et Joe Shuster (Dessinateur), Superman voit le jour en 1932, mais apparait pour la première fois en juin 1938, dans le comic book Action Comics, après avoir été vendu à DC Comics et avoir subit quelques modifications par rapport à la première version du personnage (Superman était vil et cruel, tirant ses super-pouvoirs de l'expérimentation d'un savant fou). Il est considéré comme l'un des tout premiers super-héros.

Bien que la base et la mythologie du personnage soient connus de tous : ses origines kryptoniennes, son véritable prénom Kal-EL, son prénom "humain" Clark Kent, la ville de Metropolis, le personnage de Lois Lane ainsi que celui de Lex Luthor, Le Daily Planet, le costume jaune, rouge et bleu avec le S rouge et jaune plaqué sur sa poitrine ; entre 1938 et aujourd'hui, l'histoire de Superman a connu plusieurs versions, cela étant dû aux divers auteurs et dessinateurs ayant travaillé sur le personnage, ainsi que les films, les dessins animés ou les séries.

Man Of Steel est la sixième adaptation cinématographique de Superman, faisant table rase de tout ce qui avait été fait auparavant. En effet, la précédente adaptation, Superman Returns, sortie en 2006 et réalisé par Bryan Singer avec en rôle titre Brandon Routh, fut considérée comme un échec par la Warner Bros, car n'ayant pas dégagé suffisamment de bénéfice, selon leur dire.

Ainsi, l'idée de produire un autre volet de la saga Superman resta un sujet sensible. Mais c'était sans compter sur l'immense succès de la saga "Batman" (Batman Begin, The Dark Knight et The Dark Knight Rises), de Christopher et Jonathan Nolan et David S. Goyer. Voulant suivre ce modèle, la Warner Bros confia donc les rênes du projet à Christopher Nolan et David S. Goyer. Christopher Nolan se chargeant de la production et David S. Goyer du scénario, la réalisation étant confiée à Zack Snyder (Watchmen, 300, Sucker Punch...).

Superman vs les autres...

Alors que Superman Returns peut être considéré comme la suite de Superman 2 (sortie en 1980) ou comme un simple hommage aux films de Christopher Reeve, Man Of Steel s'éloigne totalement de ses prédécesseurs. En effet, l'objectif principal était simple : faire oublier ce qui avait déjà été fait. Les précédents films dégageaient un côté trop "lisse" et "policé" dans la représentation du personnage. Le film de Singer en est un bel exemple, car à vouloir trop ressembler aux films de Reeve, il n'arrive pas à trouver sa propre identité. Nous avons cette impression que le film (loin d'être mauvais) n'est pas sorti à la bonne période, d'où son relatif échec. On y voit l'émergence de films avec des super-héros plus torturés, plus adultes et matures, avec des scénarios plus sombres. Le meilleur exemple est la saga de Batman, de Christopher Nolan. Et ça, la Warner Bros l'a bien compris.

On sent que Man Of Steel est un film de commande de la part du studio de production. Il y a cette envie de reproduire le succès de The Dark Knight. Une envie et un projet dont ont adhéré les Christopher Nolan et David S. Goyer. Pour autant, ces messieurs ont compris que faire la même chose serait une erreur et un mépris envers les spectateurs, d'autant plus qu'à la réalisation, il y a Zack Snyder. Le bonhomme n'est pas Jo Le Clodo et il a son style propre. L'important était donc de ne pas le brider et d'en oublier que c'est un film de son cru. L'erreur serait donc de croire que Man Of Steel serait un Superman en version chevalier noir, ce que beaucoup ont cru, d'où la déception pour beaucoup (en même temps, la partie marketing l'a "légèrement" vendu comme cela).

Là où les Batman de Nolan s'inspirait de comics en particulier : pour Batman Begins, Goyer a cité le comics "Batman : The Long Halloween", pour The Dark Knight et plus précisément, le personnage du Joker, c'est le comics "Batman : The Killing Joke", enfin pour The Dark Knight Rises, ce sont les comics  "The Dark Knight Returns", "Batman Knightfall" et "No Man's Land" ; Man Of Steel puisse son inspiration de pleins de comics de L'Homme D'Acier et pioche des idées à droite et à gauche, sans trahir la mythologie du personnage. Même si certains, sans spoiler, furent choqués devant une scène  du film (mais qui se trouve dans un très vieux comics de Superman). De ce fait, on sent chez le scénariste et chez Snyder l'envie de créer un univers propre au film. Il faut savoir qu'à la base, Man Of Steel est pensé comme le premier épisode d'une trilogie.

Verdict...

Man Of Steel est-il un bon film ? S'il est une déception pour certains, il ne peut être considéré comme mauvais. En effet, après la petite (ou grande, selon chacun) déception qu'a engendré le film The Dark Knight Rises, sortie en 2012. Beaucoup d'espoirs reposaient sur cette nouvelle franchise. Malgré un casting solide, avec à sa tête un semi-inconnu, Henry Cavill, le film était attendu car étant l'œuvre de Christopher Nolan, David S. Goyer et de Zack Snyder (même si Sucker Punch fut un échec). Les premières images dévoilées au Comic-Con de San Diego, en 2012, rassuraient l'auditorium. Le film fut d'ailleurs repoussé, à cause de sa reconversion en 3D Imax et pour ne pas se retrouver face à The Dark Knight Rises (juillet 2012) ou même The Hobbit (décembre 2012), d'où la date de sortie fixée à juin 2013.

Les bandes-annonces, ainsi que les interview de Nolan, Goyer ou Snyder, laissaient transparaître un scénario habillement écrit avec des thématiques forts. Et pourtant, c'est bien ce point qui est souvent mis en avant pour critiquer le film. Il n'est pas mal écrit, il est mal construit. L'idée était de ne pas faire comme ce qui avait déjà été fait d'où l'utilisation de flashbacks pour introduire le passé du personnage. Simplement, on a le sentiment de Zack Snyder va trop vite quand il faut poser les choses (surtout dans la première heure) et prend son temps quand il faut accélérer. On connait la mythologie et l'équipe du film ne veut (surement) pas faire de la redite, d'où (certainement) leur idée de construction du scénario. Pour autant, et pour ma part, cela ne m'a pas "choqué" ni même sorti du film, mais je pense que ce détail peut gêner certaines personnes. Ce détail est renforcé par le montage du film, qui est "bizarre". Bien que l'on sache que Snyder a eu une "totale liberté" dans la réalisation de son film, on ne peut s'empêcher de penser qu'il y aura vraisemblablement un "director's cut" ou une version longue, pour la sortie du film en DVD/Blu Ray.

Malgré tout, le film, à travers son scénario, aborde des thèmes intéressants. Là où le Batman de Nolan posait la question : Comment un homme, en dépassant sa propre condition et en se consacrant à un idéal, peut devenir plus qu'un héros ? ; dans Man Of Steel, la question est tout autre : Comment un être supérieur, serait-il accepter dans notre monde ? Il n'est nullement question d'un Superman en proie au doute, mais un Clark Kent à la recherche de ses origines, se cachant aux yeux du monde. Quentin Tarantino résumait parfaitement la mythologie du personnage par rapport au autres super-héros, dans Kill Bill 2 :

"Un truc de base de la mythologie du super héros, c'est qu'il y a le super héros et puis il y a son alter-ego. Batman est en réalité Bruce Wayne. Spider-Man est en réalité Peter Parker. Quand il se lève le matin, il est Peter Parker, il faut qu'il mette un costume pour devenir Spider-Man. Et c'est sur ce point très caractéristique que Superman se différencie des autres. Superman n'a pas eu à devenir Superman : quand il est venu au monde il était Superman. Quand Superman se lève le matin, il est Superman. Son alter-ego c'est Clark Kent, son costume avec le grand S rouge c'est la couverture dans laquelle il était enveloppé, bébé, quand les Kent l'ont trouvé. C'est ça, sa tenue d'origine. Lorsque Kent met les lunettes et le costard, ça c'est un déguisement, ça c'est le costume que Superman met pour donner le change. Clark Kent est l'image que Superman a de nous. Et qu'est-ce qui caractérise Clark Kent ? Il est faible, il doute de lui même, c'est un lâche. Il est la critique que Superman fait de toute l'humanité. Un peu comme Béatrice Kiddo et madame A. Plympton... (...) Tu aurais porté le costume de Arlène Plympton, mais tu es née pour être Béatrice Kiddo, et tous les matins quand tu te lèves, tu ne peux être que Béatrice Kiddo."

Pour autant, le Superman, imaginé par Nolan, Snyder et Goyer est plus "humain" dans sa démarche et dans des motivations. Il est Clark Kent, pendant tout le film, avant d'embrasser son "destin". Et ça, le scénario l'explique très bien, comme il arrive à bien présenter les différents protagonistes, sans trop les fouiller (un reproche qui peut être fait). Il y a aussi pleins de petits détails, comme par exemple, comment arrive-t-il à se dissimuler du reste du monde. A noter aussi quelques clins d'œil et références à des personnages liés à l'univers de Superman.

Si Man Of Steel pêche au niveau de son scénario (on sent tout de même la volonté de faire une trilogie et donc d'en garder sous le pieds). C'est une autre histoire concernant la réalisation. Zack Snyder est un faiseur d'images, qui apporte un soin presque obsessionnel à la photographie et à l'esthétisme de ses films. Pour autant, et comme bon nombre de cinéastes, il a son style, ses tics et ses défauts, qu'il corrige et améliore au fur et à mesure de ses films. Man Of Steel ne déroge pas à la règle. Il n'abuse pas à outrance de son style et apporte un bon dosage. Il est amusant de constater que lors de certains flashbacks, il fait du Terrence Malick. Le bonhomme est impliqué dans son film et il dévoile tout l'étendu de son talent lors de scènes d'actions dantesques. Ce n'est pas un film Snyderien, mais un film de Zack Snyder. On en prend pleins la tronche mais on ne sort pas complètement lessivé comme devant un Transformers 3. On peut, sans exagérer, affirmer que celles-ci sont au-dessus de celles d'un Avengers (qui au niveau de l'action envoyait du pâté par paquet de douze).

En ce qui concerne le casting, Henry Cavill revêt parfaitement le costume de Superman (un costume qui a eu le droit à un nouveau design très stylé) et succède avec brio à Christopher Reeve ou même Brandon Routh (l'une des seule satisfaction de Superman Returns). Amy Adams est très bonne dans le rôle de Lois Lane (on espère que la relation entre Lois et Clark sera plus développée par la suite). Kevin Costner impose par sa présence, tout comme Russell Crowe. Michael Shannon, en général Zod, est très bon et charismatique. N'oublions pas Ayelet Zurer, Antje Traue et Diane Lane (maman adoptive de Superman qu'il ne faut pas embêter sinon Superman pas content) sont aussi très bonnes dans leur rôle respectif. Le reste du casting est aussi très bon.

Pour conclure,

Beaucoup s'attendaient à un Dark Knight bis, ce n'est nullement le cas. Nous avons en face de nous un excellent film d'action, bien que ne tenant pas toutes ses promesses. Pour autant, on ne peut nier que l'on passe un agréable moment devant, malgré quelques défauts. Bien évidemment, il pourrait être meilleur, mais le film ne déçoit pas tant que ça, car il apporte aussi son lot de satisfaction (le casting, la mythologie du personnage, les scènes d'actions, quelques moments forts et chargé en émotions).

Man Of Steel : Est-ce un oiseau ? Est-ce un avion ? Non, c'est la critique de mr-edward

Note : 4.25

 

L'avis de Hunter Arrow :

Déjà entamons par une évidence : Man of Steel n'est pas un Dark Knight Bis, c'est juste un film d'action produit par Nolan et réalisé par Snyder. Ce dernier ayant toujours aimé rajouter à ses longs métrages une dimension super héroïque, on peut dire qu'avec cette nouvelle adaptation de Superman il s'est fait plaisir. Tenant entre ses paluches LE surhomme par excellence, il lui confère ici une réelle puissance et ce par le biais de séquences d'actions démesurément démesurées.... Jamais la puissance de l'Homme d'acier n'a été autant mise en avant dans une adaptation cinématographique auparavant, ou en tout cas jamais cela n'a été fait avec autant de panache. En résulte donc un ouvrage hyper spectaculaire. Toutefois l'effet kiss cool est qu'il est aussi spectaculaire que lassant à force de surenchères abusives. De plus le film se pare de plusieurs maladresses narratives donnant l'impression d'un mauvais dosage entre action et construction des personnages. Les motivations de Superman sont assez correctement décrites, ce dernier est surement plus intéressant grâce au traitement de Snyder, Cavill est très bon, toutefois je n'ai à aucun moment réussi à m'attacher à lui ou à un quelconque personnage. C'est ainsi que bien que j'ai passé un agréable moment devant, je ne puis affirmer avoir été transcendé. Un bon divertissement certes, mais qui s'oublie assez vite.

NOTE : 3,5/5 

 

Rédigé par mr-edward

Publié dans #Sorties Ciné, #Dans le Magnéto

Repost 0
Commenter cet article

Grosmoineau 29/06/2013 17:47

Bonne critique mais il faudrait corriger les fautes et rajouter les mots manquants quand même.
Par contre, Superman (Man of steel) est l'homme d'acier et pas l'homme de fer qui lui est... Iron man. Et Jonathan Nolan n'est nullement impliqué dans le scénario de Man of steel. L'histoire a été écrite pas Christopher Nolan et David S. Goyer, et le scénario quant à lui, c'est uniquement David S. Goyer qui s'en est occupé.

mr-edward 30/06/2013 00:45

Merci pour ces remarques. Je ferais donc les modifications nécessaires.

mr-edward 28/06/2013 15:28

Merci beaucoup pour vos avis que je prends en compte.

Nova : Pour la partie casting, j'avoue avoir omis de noter quelques noms notamment Lawrence Fishburne qui est correct (sa médiocre prestation dans Predators me hante encore).

Vivien : Je me suis fait la même réflexion au niveau du code, c'est un défaut que je corrigerais dans mes prochaines critiques.

Yoyo : Je méprise Tarantino et sache que mon véritable prénom signifie "Dieu est parmi nous", de ce fait à lui de s'incliner face à moi et de me demander l'autorisation de vivre, tout comme vous tous.

Hunter : C'est en repensant à une de nos discussion que j'ai repensé à cet extrait.

La première version de l'article (que j'avais imaginé dans ma tête) n'était pas comme ça et ressemblait plus à ma critique d'Iron Man 3, mais Superman est l'un des super-héros que je préfère et notamment sa mythologie. Je voulais donc appuyer ce point, ainsi que de sa comparaison avec la trilogie de Batman. Quand à Superman Returns, j'ai revu le film il n'y a pas longtemps et j'aime bien le film malgré que je lui reconnaisse énormément de défauts, je voulais donc en parler. Il y a d'autres éléments que je n'ai pas abordé dans ma critique car elle spoilerait beaucoup le film.

yoyo114 28/06/2013 13:14

Plus sérieusement (même si j'ai horreur du sérieux), je me contenterais de dire : "ça, c'est de la critique !". Avec retour sur l'évolution de superman avant le verdict du film en lui-même, une très bonne idée, surtout que moi-même, je connais vraiment peu de choses de Superman.

Et pour être honnête, j'ai été très heureux que tu cites Kill Bill (même si je maintiens que tu aurais du me demander la permission, puisque je suis le prophète de Quentin).

Hunter Arrow 28/06/2013 11:44

Tarantino il a demandé l'autorisation à Superman avant de parler de lui ? Non bon alors on s'en fout... Moi je me suis bien permis de le parodier, alors dans le genre blasphémateur va falloir s'accrocher avant de me surprendre...

Lawrence Fichburne ça doit surprendre de le voir à nouveau bien jouer dans un film... Parce que ses dernières prestations cinéma ce n'était pas la panacée. Et même dans Matrix 2 et 3, il parodiait davantage son personnage au lieu de l'approfondir. Enfin ce n'est que mon avis.

vivien 28/06/2013 12:18

Je ne l'avais même pas reconnu Morpheus, mais, oui, il est assez convenable ici, même s'il n'est là que pendant 3 scènes.

Sinon, excellente critique, intéressante, et pour le coup je suis plutôt d'accord avec toi.
Par contre un peu trop de trucs en rouge dans le texte, c'est une bonne idée mais tu n'aurais du souligner que les noms, acteurs, réalisateurs et personnages, sans forcément le faire pour les dates et pleins d'autres trucs

Nova 28/06/2013 10:25

Excellente critique, vu que je suis entièrement d'accord avec ce que tu as écris. Au niveau acteurs, on peut également citer la présence de Lawrence Fishburne en patron du Daily Planet. S'il n'a pas un grand rôle, ça fait toujours plaisir de revoir Morpheus dans une prestation convenable.

Hunter Arrow 28/06/2013 09:57

N'ayant pas vu le film, je ne peux dire si je partage ton point de vue. Toutefois un constat s'impose : tu as bien fait de prendre ton temps avant de livrer ta critique. On voit un avis qui a maturé (oui ce mot existe) dans ton esprit. De très bonnes idées que celles de citer Bill et aussi d'évoquer les origines du super héros et tout ce qui a été fait avant ce Man of Steel. Classique mais ultra efficace.

Pour le film, j'attends la fête du cinéma pour aller le voir. 3€50 la place au lieu de 8€50 ça fait réfléchir...

yoyo114 28/06/2013 11:07

Une bonne idée de citer tarantino ??? tu rigoles, là ? Tarantino est un dieu, quand on le cite, on lui demande la permission. Et je suppose qu'Edward n'y a même pas pensé avant de pondre ces douze lignes honteusement copiées-collées !