Wolverine Le combat de l'immortel : la critique

Publié le 24 Juillet 2013

Réalisé par James Mangold

Avec Hugh Jackman, Tao Okamoto, Rila Fukushima, Hiroyuki Sanada, Svetlana Khodchenkova...

Genre Action, Fantastique

Sortie : 24 juillet 2013

Synopsis : Sept ans ont passé depuis les évènements de X-Men : L'Affrontement final, ainsi que la mort de nombreux mutants. Logan vit reclus dans les montagnes, ayant du mal à faire le deuil de Jean Grey. Pourtant, il se voit sortir de sa retraite afin de se rendre au Japon pour revoir Yashida, un ancien officier Japonais à qui il a sauvé la vie en 1945 lors du bombardement de Nagasaki. Celui-ci lui propose un marché : en échange de sa capacité à guérir, il le rend mortel. Mais il va devoir faire face au seul ennemi de son envergure, dans une bataille à la vie à la mort. Vulnérable pour la première fois et poussé au bout de ses limites physiques et émotionnelles, Logan affrontera non seulement l’acier mortel du samouraï mais aussi les questions liées à sa propre immortalité..

Who is Wolverine...

Crée par Len Wein, John Romita et Herb Trimpe, Wolverine est un super-héros, appartenant à l'univers de Marvel Comics. Il est membres des X-Men et des New Avengers. Son véritable nom est James Howlett, mais souffrant d'amnésie, il se fait appeler Logan. Son principal pouvoir (c'est un mutant) est sa régénération accélérée et non ses griffes, comme certains peuvent le penser. Il fut soumis au programme Weapon X, du fait de son super-pouvoir, et durant lequel son squelette fut renforcé avec de l'adamantium (un alliage métallique quasi-indestructible).

Sa première appartition date de 1974, aux Etats-Unis, sur la dernière page du magazine Incredible Hulk numéro 180, où son arrivée est annoncée pour le numéro suivant.

En France, c'est l'éditeur Arédit qui publie sa première apparition et le baptise Le Glouton. Le terme "Glouton", qui est un animal d'Amérique du Nord, aussi appelé carcajou, est la bonne traduction de Wolverine (il fait aussi référence, en français, à une personne gourmande). Mais il sera rebaptisé Serval (c'est le seul animal doté du flair de Wolverine), par les éditions Lug, lorsqu'il interviendra dans les série des nouveau X-Men.

Lors de sa première apparition dans le numéro 181 du magazine Incredible Hulk, Logan est un agent du gouvernement canadien sou le nom de code : Wolverine, ayant pour mission de mettre un terme à l'affrontement entre Hulk et le Wendigo. Il est rapide et agilité, cela lui permettant d'affronter ces deux colosses. C'est plus un anti-héros et n'est pas considéré comme mutant. Ses griffes faisant partie de son costume. Les modifications du personnage surviennent dans la série X-Men, avec l'histoire qu'on lui connait.

Wolverine apparait, pour la première fois au cinéma, dans le film X-Men, sorti en 2000 et réalisé par Bryan Singer. S'en suivront 2 autres films : le deuxième épisode réalisé, une fois encore, par Bryan Singer et le troisième opus par Brett Ratner. Le rôle est tenu par l'acteur australien Hugh Jackman.

Devant la popularité du personnage, un film centré sur son histoire et revenant sur ses origines verra le jour : X-Men Origins : Wolverine sorti en 2009 et réalisé par Gavin Hood. Le film sera décrié à sa sortie, mais n'empêchera pas les studios d'imaginer un autre volet centré sur le personnage.

Wolverine : Le combat de l'immortel est réalisé par James Mangold, avec toujours Hugh Jackman dans le rôle titre. Le film est sorti le 24 juillet 2013. L'action se situe principalement au Japon. Bien qu'une séquence post-générique d'X-Men Origins : Wolverine montre le personnage de Wolverine dans un bar au Japon, le film ne fait pas suite à Origins mais au troisième volet d'X-Men : L'Affrontement final. Ce choix est surement le fruit de critiques négatives récoltées par X-Men Origins : Wolverine.

Verdict...

Wolverine : le combat de l'immortel (ou The Wolverine en V.O) est un assez bon film. Certes, ce n'est pas du GRAND cinéma, et en face de films tel que Star Trek Into Darkness, Pacific Rim ou même Man Of Steel, sortie eux aussi en 2013, il fait un peu pâle figure, mais il offre ce que l'on nous promettait et que l'on attendait : du divertissement.

Les bandes-annonces mettaient principalement l'accent sur l'action, et heureusement pour nous, ce n'est pas que cela, il y a un scénario. Celui-ci est assez bien écrit et est l'œuvre de Christopher McQuarrie (réalisateur du récent Jack Reacher) et de Mark Bomback, d'après un comics de Frank Miller et Chris Claremont. L'action se situe principalement au Japon et 7 ans après les évènements survenus dans X-Men l'Affrontement final. On y retrouve un Wolverine/Logan isolé, vivant presque en Hermite, loin des X-Men et marqué par la mort de Jean Grey.

Wolverine se veut plus "réaliste" que les autres volets. C'est, en tout cas, l'envie des scénaristes et du réalisateur. Là dessus, c'est assez bien réussie, accentuée par l'ambiance générale du film. James Mangold ne livre pas un vulgaire film d'action, mais plus un thriller d'action posé. Bien que reprenant des éléments des précédents X-Men (surtout la mort de Jean Grey), le film peut se suffire à lui-même et se voir comme un épisode annexe. Il n'est pas obligatoire de visionner les précédents opus pour comprendre le film. L'avenir nous dira si, par contre, certains détails de Wolverine, seront repris pour le prochain X-Men (dont la sortie est prévu pour mai 2014), bien que quelques éléments de réponses soient donnés dans une scène post-générique. En tout cas, ce qui est sûr, c'est que les fans du personnage cinématographique (ceux, fan des comics, auront peut-être plus de mal) vont retrouver avec plaisir Wolverine et ce qui le caractérise. Sa psychologie est assez basique, mais assez bien traitée, surtout son rapport avec la quasi-perte de son pouvoir. Hugh Jackman apporte toujours un peu plus à son rôle : une classe et surtout un charisme. On voir bien, aussi, au niveau de l'apparence, que le monsieur a pris du muscle et cela ajoute un supplément d'âme au personnage.

Mais contrairement à X-Men Origins : Wolverine, le personnage de Logan n'est pas juste un prétexte pour faire un film. Le scénario est plus travaillé (pas compliqué me direz-vous), comme évoqué précédemment. Le thème principal est l'immortalité de Wolverine. Malheureusement, si le rapport avec la perte de son pouvoir est bien traité, la manière dont il a vécu et dont il vit avec, n'est pas assez approfondis, et cela aurait pu être intéressant. On voit des personnages en parler, mais lui ne donne jamais son avis sur le sujet, et c'est dommage. Finalement, James Mangold se concentre plus sur la perte du pouvoir et "l'enquête" en elle-même. Et ça, il le réussit, l'histoire est bien construite. Malgré tout, l'un des gros problème du scénario concerne certains des enjeux ainsi que les intentions de certains personnages, c'est parfois alambiqué et/ou incompréhensible, ou en tout cas mal expliqué. Il y a aussi quelques facilités scénaristiques et incohérences. Pour autant, ceux-ci ne plombent pas le film et ne l'empêchent pas d'être apprécié.

James Mangold soigne sa réalisation, il arrive aisément à alterner l'action et les scènes plus posées. Avec ses précédents films, il nous avait déjà montré sa manière (ou son envie) de privilégier le récit et la construction de celui-ci, ainsi que sa capacité à faire montrer progressivement la tension. Ici, aussi, il le fait, avec plus ou moins de réussite, la faute sans nul doute à un cahier des charges à respecter. Le problème aussi de James Mangold, est que l'on a des difficultés à reconnaître sa patte. Non pas que ce soit un mauvais réalisateur mais il n'arrive pas à apporter un supplément d'âme au récit.  Mais il fait le boulot et bien.

Comme à son habitude, James Mangold propose une bonne direction de casting. Hugh Jackman excellent, une fois de plus dans le rôle titre, il gagne en profondeur et l'on constate qu'il a franchis un palier. Rila Fukushima, pour son premier grand rôle au cinéma, assure le boulot. Tao Okamoto est aussi très bonne, sa réalisation avec Logan est crédible.

Pour conclure,

Wolverine : le combat de l'immortel est un assez bon film divertissant. Il n'est, certes, pas le blockbuster de l'été ni le film de l'année mais il mérite le coup d'œil, notamment pour ceux qui sont fans du personnage. Hugh Jackman prend un peu plus ses aises avec le personnage. L'ambiance est intéressante, ainsi que le scénario. Malgré tout, une question subsiste : quel est l'intérêt, finalement, du film, dans l'univers X-Men ? Est-ce une introduction aux prochains films tirés de l'univers ? Parce que, il n'apporte rien de plus à ce qui s'est passé précédemment dans les autres volets. Si vous ne les avez pas vu, ce n'est pas préjudiciable. Ce n'est ni un reboot, ni un préquel ni réellement une suite d'X-Men : l'Affrontement final (dont le seul élément reste la mort de Jean Grey) et encore moins d'X-Men Origins : Wolverine. Certes, c'est un épisode qui semble à part, mais il souffre de ce qui a déjà été fait et introduit. L'avenir nous dira peut-être son utilité dans l'univers cinématographique d'X-Men.

Note : 3.5/5

Wolverine Le combat de l'immortel : la critique

Rédigé par Mr Edward

Publié dans #Sorties Ciné, #Dans le Magnéto

Repost 0
Commenter cet article

Nova 17/08/2013 10:34

Un très bon film sur le personnage de Wolverine, indéniablement. Et qui se permet même le luxe de nous faire réadorer le personne après le navrant X-Men Origins.